Naples ou Napoli pour les intimes 6


En arrivant à Naples (septembre 2018), je ne m’attendais à pas grand chose si ce n’est de manger de bonnes pizzas et de profiter du soleil. Pour une fois, pas de programme défini ni de liste de monuments incontournables à découvrir. On s’est baladé au hasard: on est rentré dans de petites églises, on a testé les spécialités locales, on a marché le long de la mer et surtout on a dégusté la pizza napolitaine, l’unique, la vraie! Alors oui, à Naples il y a pleins de tags, les poubelles débordent, les gens crient et les scooters roulent vite. Par contre, on se laisse vite charmer par le sourire des habitants, les petits commerces, les églises baroques et les bonnes senteurs. Bref, Naples c’est une ville vibrante qui ne laisse pas indifférent. Je peux le dire sans complexe: Naples je crois bien que je t’aime!

Informations pratiques

Quelques informations pour préparer votre voyage à Naples.

  • Avion: depuis l’aéroport de Nantes, nous avons opté pour la compagnie Volotea. En nous y prenant à l’avance, nous avons payé 280€ pour 2 personnes A/R.
  • De l’aéroport au centre-ville de Naples. L’aéroport se trouvant à 7km, vous avez trois options pour rejoindre le centre-ville: la navette Alibus (5€/pers, une navette toutes les 20min de 6h00 à 23h30, liaison directe en 20min pour la gare centrale et 30min pour le port de Molo Beverello, prévoir une marge pour les bouchons aux heures de pointe) et le bus local 3S (1.10€/pers, entre 45min et 1h selon les arrêts pour rejoindre le centre). Il y a toujours l’option du taxi mais c’est entre 20 et 25€ la course pour le centre historique.Porte bonheur Naples
  • Logements:
    • Un studio en plein cœur du quartier historique de Naples. Le studio, entièrement rénové, se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble calme. Il comprend une grande pièce climatisée avec un lit double, une kitchenette et un espace pour prendre les repas. La salle de douche est petite mais extrêmement bien aménagée. Les avantages de ce logement: l’accueil des propriétaires, les équipements, la décoration ainsi que l’emplacement. Le studio se trouve en plein centre de Naples, à 5min à pied de la piazza S.Domenico Maggiore et de la rue des crèches.
    • Une chambre chez une véritable famille napolitaine. Le logement est une chambre spacieuse avec un petit balcon ainsi qu’une salle de douche avec toilette indépendante. L’appartement se trouve dans un quartier populaire, à deux pas du Duomo et de la Via del Tribunali et non loin de la gare centrale. Idéal pour une nuit ou un week-end dans la ville.
  • Circuler dans Naples: le mieux dans Naples c’est de circuler à pied pour profiter de son atmosphère et de ses trésors architecturaux. Toutefois, les réseaux de bus et de métro sont sûrs, propre et performant pour se déplacer dans la ville.
  • Consignes à bagages: présence de consignes à bagages dans l’espace accueil de la gare centrale Garibaldi.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

Dans les rues de la bouillonnante Naples

Nous sommes restés l’équivalent d’une journée et demi à Naples, nous n’avons donc vu qu’une toute petite partie de la ville. Pour une fois, pas de programme, on s’est laissé porter au hasard des rues et des senteurs. A Naples, il faut lever les yeux au ciel pour profiter de son architecture et de ses couleurs.

  • ♥ Via Tribunali et Via S.Baggio del Librai: les deux grandes artères du cœur historique de Naples. C’est ici que vous allez découvrir les meilleures pizzerias, entrer dans les catacombes de la ville ou encore aller d’églises baroques en placettes animées. Attention car pas de rues piétonnes ici, le scooter est roi ! On y ressent toutes l’effervescence de Napoli.
  • ♥♥ Via San Gregorio Armeno: aussi appelée « rue des crèches », c’est le paradis pour les amoureux des fêtes de fin d’année. Vous pouvez y acheter toutes sortes de santons, de crèches, de boules de Noël mais aussi des portes-bonheur pour vous protéger du mauvais sort. Le clocher rouge du couvent enjambe la rue et permet aux sœurs de se rendre chaque mardi à la liquéfaction du sang de Sainte Patricia dans l’église baroque du même nom.
  • Statue de Pulcinella (Via del Fico al Purgatorio): vous trouverez cette statue à l’entrée d’une rue parallèle de la Via del Tribunali. Pulcinella, Polichinelle, est l’emblème du théâtre napolitain. Souvent représenté comme rusé, grossier, gourmand, farceur, il est devenu l’emblème du peuple et de ses souffrances. Touchez le nez de Pulcinella, cela porte chance!
  • Duomo: élevé à la fin du XIIIe siècle, on y mesure toute la ferveur du peuple napolitain. A l’intérieur, on peut admirer des fresques gothiques, des colonnes antiques, une crypte renaissance ou encore des plafonds à caisson baroques. La chapelle San Gennaro, décorée d’une magnifique coupole, renferme les précieuses ampoules de Saint Janvier. Juste derrière la cathédrale, ne manquait pas la discrète mais belle Piazza Cardinale Sisto Riario Sforza pour sa tranquillité, ses couleurs et son obélisque dédié à San Gennaro.
  • ♥ Piazza S.Domenico Maggiore: petite place très animée notamment en début de soirée grâce aux étudiants. En journée, il est agréable de venir déguster un cappuccino et une pâtisserie face à l’imposante Église San Domenico Maggiore.Street Art Naples
  • Piazza del Gesu: grande place jouxtant le complexe monumental de Santa Chiara. La place se distingue par son obélisque central et la façade en pointe de diamants de l’Église Gesu Novo. Les espaces verts autour de Santa Chiara sont propices à une pause fraicheur.
  • ♥♥ Galleria Umberto I: immense coup de cœur pour cette galerie couverte. Inspirée de celle de Milan, elle fut réalisée au XIXème siècle. Sous une impressionnante coupole de verre et d’acier, on déambule en admirant les décorations au sol, les fresques murales mais aussi les boutiques de luxe ainsi que les cafés à la française. Selon moi, c’est un incontournable à Naples!
  • Castel Nuovo (6€ pour l’accès au musée): imposante forteresse en plein cœur de Naples, sa construction fut lancé au XIIIème siècle par Charles d’Anjou. A son arrivée dans la ville, Charles d’Anjou voulait créer un lieu de pouvoir, stratégiquement placé entre la ville et la mer. Plusieurs fois remaniés, il acquiert sa forme actuelle au XIXème siècle. Aujourd’hui la forteresse abrite un musée et accueille, dans la salle des barons, le conseil municipal de Naples.
  • ♥♥ Castel dell’Ovo (gratuit): construite sur un petit îlot, la citadelle fut jusqu’au XIIème siècle le lieu du pouvoir de Naples. Aujourd’hui, la citadelle est entourée d’une petite marina et on peut y accéder gratuitement. Le château abrite des expositions temporaires et depuis les différentes terrasses du fort, vous aurez une vue imprenable sur la ville et le Vésuve. Depuis le centre de Naples, la promenade le long de la mer est très agréable surtout au coucher du soleil.
  • Piazza del Plebiscito: sans doute la plus grande place de Naples. Sur cet immense espace, un peu vide à mon goût, on trouve le Palazzo Real ainsi que l’Église San Francesco di Paola construite sur le modèle du Parthénon de Rome.
  • Les églises et les places de Naples: dans la ville on compte plus de 400 églises et chapelles de différents styles et à mon avis autant de places et de placettes ombragées. Pour découvrir la ville, le mieux est de se balader au hasard pour tomber sur ces trésors souvent bien cachés des regards.

Pour notre prochain voyage dans la ville, nous irons découvrir des endroits que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter comme le quartier espagnol, les catacombes ou encore le Castel Sant’Elmo et son magnifique panorama sur la baie de Naples…

Une journée paisible sur la petite île de Procida

Capri? Trop clichée pour nous. Ischia? Trop connue. Pourquoi pas la petite Procida à seulement 1h de ferry? Je n’ai absolument pas regretté mon choix de passer une journée sur cette île qui m’a beaucoup fait penser à Santorin mais version pastel.. Ce jour là, il faisait un peu gris mais la chaleur était bien présente voir suffocante. Au menu: balade dans les rues colorées, passage par les belvédères, visite des petites chapelles et baignades. Une journée parfaite loin de l’agitation de Naples.

  • Aller à Procida: vous avez le choix entre deux compagnies, Caremar et SNAV, et entre deux types de bateaux, traghetto (ferry) et aliscafo (bateau rapide). Nous sommes partis avec CAREMAR pour 62€/2 pers avec un départ à 8h40 en aliscafo (35min de voyage) et départ à 18h00 en traghetto (1h).
  • Circuler sur l’île: elle fait seulement 4km² donc on peut facilement la parcourir à pied. L’île compte tout de même quatre lignes de bus dont la plus pratique la L1, reliant Marina di Sancio Cattolico à Marina di Chiaiolella au sud de l’île (1€ le ticket ou 1.30€ dans le bus). Sur place, vous pouvez également louer des vélos ou scooters. Si comme nous vous visitez l’île à pied, attention aux voutures et aux scooters, car les trottoirs sont inexistants.
  • Que voir en une journée sur Isola di Procida:
    • ♥ Marina Di Sancio Cattolico (Marina Grande): c’est le port d’arrivée des bateaux. On est immédiatement plongé dans l’atmosphère de l’ile: maisons colorées, bateaux de pêche, palais baroque, bars avec petites terrasses, des glaciers…La marina est agréable pour une première promenade et on se laisse vite embarquer dans en direction du village de Marina della Corricella. Je vous conseille de déguster un granite au citron à une terrasse juste avant d’embarquer dans le ferry du retour.
    • Terra Murata: ce bourg médiéval est accroché au sommet de l’île à environ 91m de hauteur. Au sommet, vous pouvez visiter le palazzo d’Avalos du nom desVue depuis le belvédère de Terra Murata seigneurs de Procida, l’Église Santa Margherita qui abrite des expositions et enfin l’Abbaye San Michele Arcangelo. Mais on vient surtout à Terra Murata pour son belvédère qui offre une vue panoramique sur Marina della Corricella, sur l’ensemble de l’île et même Ischia! Nous sommes restés un moment à ce belvédère pour contempler la vue et le va-et-vient des bateaux de pêche.
    • ♥♥ Marina della Corricella: un port de carte postale. On est tout de suite séduit par ses maisons colorées, ses petites rues en labyrinthe, ses bateaux de pêche et sa balade le long du port avec en toile de fond la forteresse de Procida. C’est beau, c’est calme et c’est authentique.
    • ♥♥ Cala del Pozzo Vecchio: petite plage de sable noir sur la côte ouest de l’île à seulement 15min de marche de Marina della Corricella. On y accède par un chemin en pente longeant un impressionnant cimetière. Sur la plage, on profite de la chaleur de l’eau, des poissons et du calme du lieu. Sur place, il y a un petit snack-bar.
    • Marina di Chiaiolella et Isola di Vivara: petit port tranquille à l’extrémité sud de l’île. De là, en 10 min on peut rejoindre le pont menant à la réserve naturelle d’Isola di Vivara. Attention, vous y trouverez porte close pour cause de préservation de la faune et de la flore. La vue sur la plage de Chiaiolella est toute de même jolie mais on reste un peu frustré de ne pouvoir continuer notre chemin.
    • Plage Chiaiolella: longue plage de sable noir qui offre un sublime point de vue sur l’île voisine d’Ischia. On se balade les pieds dans l’eau, on admire les sculptures de roche et on fait notre dernière pause snorkelling. De là, vous pouvez rejoindre Marina Grande en 20-30 min à pied.
  • Restaurant: la « Locanda del Postino » à Marina della Corricella. Je ne vous recommande absolument pas ce resto car le service est moyen, les plats ne sont pas terribles et surtout la note s’avère salée.

Pour conclure, nous avons adoré cette journée sur l’île de Procida. Je ne peux que vous la recommander pour sa tranquillité, ses villages colorées et ses longues plages de sable noir. Si vous n’avez qu’une journée pour visiter l’une des trois îles de la baie de Naples alors celle-ci est un excellent choix.

A la découverte de Pompéi la mythique

Avant de rejoindre la côte amalfitaine pour une semaine, nous avons passé une journée dans la cité mythique de Pompéi. Ayant fait des études d’histoire, j’étais plus qu’hystérique à l’idée de fouler les rues de ce site archéologique. A proximité de Naples, il y a deux sites de renommée mondiale: Pompéi et Herculanum. Comme nous n’étions dans le coin qu’une seule journée, j’ai choisi Pompéi car c’est LE site qui est présent dans tous les manuels scolaires et qui a bercé l’imaginaire de mon enfance. Si vous avez plusieurs jours, les deux sites peuvent se combiner à merveilles avec, en compléments, le musée archéologique de Naples.

  • Venir à Pompei: pour rejoindre le site antique vous pouvez utiliser le train de banlieue Circumvesuviana qui relit Naples-Gare Garibaldi à Sorrento en passant par Pompéi. Le trajet coûte 2.80€ mais à certaines périodes ou heures, le train est vite bondé et ça peut devenir très désagréable avec la chaleur. Si vous empruntez ce train, il faut descendre à l’arrêt Pompei Scavi – Villa Dei Misteri pour rejoindre l’entrée du site archéologique appelé Porta Marina en 5min à pied. Si vous voulez éviter la foule notamment avec des enfants, vous pouvez prendre un train de la compagnie Trenitalia depuis Naples-Gare Garibaldi jusqu’à la gare ferroviaire de Pompéi pour le même prix. De là, vous rejoignez en 10min à pied, l’entrée du site située à proximité de l’amphithéâtre.
  • Tarifs: 15€ pour les adultes et 9€ pour les enfants.
  • Consignes à bagages: il existe des consignes à bagages gratuites à l’entrée du site archéologique, Porte marina. Ces consignes peuvent accueillir des petits sacs et des sacs de rando de taille moyenne. Pour les plus gros bagages, il faudra les déposer à la consigne des gares de Pompéi. A titre d’exemple, la consigne à la gare « Pompei-Scavi – Villa dei Misteri » est de 4€.Maison de Vénus dans sa coquille
  • Les monuments visités: nous sommes arrivés via la Porta marina ce qui nous a permis d’avoir une vue d’ensemble sur les thermes extérieurs de la ville. Ceux-ci permettaient aux marchands de se laver après un long voyage avant d’aller vendre leurs produits en ville. Nous passons devant la Basilique, lieu de justice et de débats publics, avant de rejoindre le Forum. Immense place centrale, il était bordée des bâtiments officiels ou religieux comme le Temple d’Apollon et en toile de fond le Vésuve, toujours menaçant… A côté, dans les greniers, vous pouvez admirer quelques moulages des corps, rendus célèbres au XIXeme siècle. Petit passage par l’Odéon et le Théâtre avant d’emprunter la Via de l’abondance, sorte de Champs-Élysées de Pompéi. Tout au long de cette artère, on visite des villas, on admire les restes bien conservés des Thermopoliums (ancêtres de bars et fast-foods) et on s’amuse à emprunter les impressionnants passages piétons. De là, nous allons visiter les lupanars (maison cloise) et leurs célèbres fresques suggestives… Surveillez le moment pour y aller car la rue menant aux lieux est souvent encombrée de groupes de touristes sauf pendant le midi et en fin de journée. Avant de déjeuner, nous passons par l’Amphithéâtre et le Palestra Grande, désert à cette heure là. Dans ce dernier bâtiment, vous pouvez profiter d’une petite exposition de fresques et objets ayant appartenu aux habitants de la cité. Tout au long de la journée, nous visitons diverses villas pour nous imprégner de la vie quotidienne des habitants: Maison du poète (avec sa célèbre mosaïque au chien enchainé), Maison de Sirico (avec une magnifique cour intérieure et la présence de moulages de corps), la Maison de Vénus dans sa coquille (belles fresques de Vénus et d’autres divinités antique), la Maison du chirurgien ou encore la Maison du faune (connu pour sa mosaïque représentant la bataille d’Issos avec Alexandre le Grand). On termine notre visite par la Villa des Mystères et ses fresques aussi colorées que réalistes. Ce coin de Pompéi est beaucoup plus tranquille et on en profite pour photographier les rues désertes.
  • Conseils: prévoir de quoi se protéger du soleil ainsi que des bouteilles d’eau, des fontaines permettent de les remplir régulièrement. Si vous voulez visiter certaines villas, attention beaucoup sont fermées entre 13 et 15h.

Fin d’une journée intense et riche en émotions. Après des années d’attente, je peux enfin dire que j’ai foulé les rues mythiques de Pompéi!

Coin des gourmets

Des adresses de restos ou bars pour déguster les spécialités de Naples

  • Pizzeria I Decumani (Via Tribunali 58, Naples): bonne adresse en plein cœur de Naples avec un coin à emporter et une petite salle de restauration. Les serveurs sont souriants, les produits sont frais et les prix minis (entre 4 et 8€ la pizza). Vous ne serez absolument pas déçu par la carte aux 39 pizzas cuites au feu de bois dans la plus pure tradition napolitaine. Venir assez tôt pour s’assurer d’avoir une table.
  • Restaurant grec Neapolis (Via Giovanni Paladino, 22, Naples): ce restaurant se situant à deux pas de notre logement, nous y avons été attirés par ses bonnes odeurs. Vous avez le choix entre des plats sur place ou à emporter et je dois dire que le pita gyros est tout simplement divin. On voulait changer de la cuisine italienne et nous n’avons absolument pas regretté notre choix! Pas cher et bon, idéal pour les petits budgets!
  • Pâtisserie Attanasio (Vico Ferrovia, 1-2-3-4, Naples, proche de la gare Garibaldi): conseillés par notre logeuse, nous nous sommes rendus dans cette pâtisserie pour tester les sfogliatelles, la grande spécialité de Naples. Cette pâtisserie en forme de cône est composé de pâte feuilletée, fourrée de ricotta parfumée à la vanille ou à la cannelle, et de fruits confits. Elle se déguste chaude, à peine sortie du four. N’hésitez pas, LA meilleure adresse de Naples pour déguster cette spécialité selon plusieurs napolitains.
  • Pâtisserie Carraturo (Piazzetta Nilo): une bonne adresse pour tester toutes sortes de pâtisseries comme le cannolo (cylindre de pâte frite d’une longueur de 15cm remplie d’une farce à base de ricotta et de fruits confits) ou le baba de Napoli (au rhum ou limoncello).
  • Taralleria Napoletana (Via San Biagio Dei Librai 3, Naples): pour déguster des tarallis, gâteaux secs, accompagnés d’un bon spritz.
  • Bar Pepi Vintage Room (Vico San Domenico Maggiore, 23, 80134 Naples): pour finir la soirée avec d’excellents cocktails.

A voir aussi

Quelques références de sites et de livres pour préparer votre voyage à Naples et dans sa baie.

Nous avons adoré notre visite de Naples. Malgré quelques a priori avant le départ, la ville a su conquérir nos cœurs avec son ambiance, ses senteurs, ses couleurs… Après ce séjour court et intense dans la capitale de Campanie, direction la côte amalfitaine pour une semaine de découvertes, de plages et de soleil!

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Naples ou Napoli pour les intimes

  • Rokusan

    Gros coup de cœur pour la vue sur la Marina della Corricella ! Je comprends ce que tu veux dire par « un petit air de Santorini » 🙂 Très jolie et si je passe par Naples j’y ferais un crochet avec plaisir !
    Quant à Pompéi… j’y suis allée il y a plusieurs années et j’avais vraiment adoré. Le site est tellement bien conservé ! J’espere y retourner car mes souvenirs sont bien flous aujourd’hui… !

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      On a été totalement surpris et charmé par l’île de Procida…des plages, des ports colorées et de la tranquillité…Quand à Pompéi, c’est juste incroyable et magique!

  • kikimagtravel

    Ah Naples, quel bonheur de revisiter tous ces beaux lieux, seul hic je n’ai pas fait l’île Procida, et pourtant quand je vois tes photos j’en rêve! Mais je n’avais pas beaucoup de jours et j’ai préféré privilégié Pompéi, dont je n’ai pas été déçu! Bref, j’ai beaucoup aimé Naples et ses ruelles pleines de brouhaha, je pense y retourner un jour pour finir d’explorer les environs!

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire! Il y a beaucoup de choses à faire dans le coin comme les îles de la baie de Naples ou encore la sublime côte amalfitaine…