Uruguay le pays « tranquillo » 5


Cette année, on s’est décidé à partir à la découverte d’un nouveau continent: l’Amérique Latine! (novembre 2016) Pour une première, on voulait un petit pays, pas trop touristique et surtout où l’on se sente en sécurité. Après de multiples recherches, on s’est décidé pour l’Uruguay! Euh, l’Uruguay….mais c’est où? Mais si, vous savez ce petit pays, souvent oublié, coincé entre l’Argentine et le Brésil. L’Uruguay est encore un pays méconnu et délaissé des touristes. En effet, elle ne possède pas des sites naturels extraordinaires comme le Pérou ou la Bolivie ni des parcs naturels mondialement connus comme en Argentine. Pourtant, c’est un pays qui vaut le détour pour la gentillesse de ses habitants, ses plages de rêves mais aussi sa faune sauvage…Bref, c’est parti pour trois semaines de roadtrip!

Informations pratiques

Quelques informations pour préparer votre voyage en Uruguay.

  • Venir en Uruguay: depuis la France, nous avons opté pour la compagnie British Airways. Nous avons payé 1200€ A/R. Pour ce prix, nous avons dû faire deux escales: Londres et Sao Paulo. Cet itinéraire ne nous a pas posé de problème mais je ne le recommande pas avec des enfants. En effet, rester 9h00 à l’aéroport de Sao Paulo peut être une dure épreuve avec des enfants….Sinon vous avez des vols directs avec Air France ou alors avec une seule escale à Miami
  • Se déplacer: l’Uruguay dispose d’un bon réseau de bus reliant les grandes villes du pays. Toutefois, pour aller d’une ville à l’autre, il faut souvent repasser par Montevideo. Nous avons donc choisi de louer une voiture pour être totalement libre de nos déplacements. Nous avons réservé avec Europcar: 15 jours, 380€, récupération/dépôt à l’aéroport de Montevideo.
  • Se loger: pour ce voyage, nous avons réservé à la fois sur Airbnb mais également dans des Hostels. Voici la liste de mes trois logements coups de cœur en Uruguay:Notre itinéraire en Uruguay
    • Un logement typique au cœur de Villa Soriano. Nous avons séjourné quelques jours dans un appartement au rez-de-chaussé d’une maison dans un véritable havre de paix. Le logement était très agréable, propre, bien équipé et avec une petite terrasse. Nous avons tout simplement passé un excellent séjour chez Sophie à la découverte de ce petit village incroyable. Je recommande cette adresse!
    • Une cabane à Punta del Diablo. Petite cabane non loin de la plage, toute équipée, à proximité du centre de Punta del Diablo. Un logement de rêve, idéal pour un séjour au bord de l’océan!
    • Une maison au bord de l’océan à Cabo Polonio: nous avons logé quelques jours à Cabo Polonio dans une maison juste en face de l’océan. La maison était spacieuse mais manquait un peu de propreté. Toutefois, la localisation en bord de mer était tout juste incroyable: on pouvait même passer les lions de mer!
  • Cout de la vie: la destination n’est pas vraiment bon marché par rapport à d’autres destinations comme le Pérou ou la Bolivie. Par exemple, le prix de l’essence est similaire à la France, certains produits sont plus chers qu’en France mais la viande est vraiment bon marché. Pour économiser, il faut acheter de la viande, des fruits et légumes locaux et éviter certains produits comme les chips, sodas, vins…La devise est le pesos uruguayen $U à ne pas confondre avec le dollar américain marqué $US. Pour avoir une idée du taux de change c’est par ici!
  • Climat: le pays dispose d’un climat tempéré tout au long de l’année. La meilleure période pour visiter le pays se situe entre novembre et mars. Cependant, en décembre, les prix grimpent en flèche à l’arrivée des argentins et des brésiliens.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

L’Uruguay c’est:

Les gauchos: ces cow-boys sont présents dans différents pays d’Amérique Latine comme l’Argentine, le Chili ou encore l’Uruguay. Le terme signifie « paysan » ou encore « gardien de troupeaux ». On en a souvent croisé sur les pistes de l’intérieur du pays, là où se trouvent les grandes « estancias« , les exploitations de bétail uruguayennes. Facilement reconnaissable, ils sont le symbole de l’activité agricole du pays.

Les animaux: c’est la première fois que l’on voit autant d’espèces lors d’un voyage. On peut apercevoir des lions de mer, dauphins, toutes sortes d’oiseaux, des énormes lézards et des capybaras, les plus gros rongeurs au monde!

Le sourire des habitants: on a été surpris de voir les uruguayens nous saluer sur le bord des routes, dans les villages ou encore au volant de leurs voitures. L’accueil dans ce pays est chaleureux, authentique et sincère!

Les vieilles voitures: les uruguayens sont amoureux des voitures anciennes. Pour les amateurs de photos c’est tout simplement le paradis!

Le maté: ils raffolent de cette sorte de thé et se baladent tout le temps avec leur thermos dans la rue. On le déguste dans une calebasse à l’aide d’une bombilla (paille métallique) en suivant un rituel très précis!

Montevideo: une capitale à taille humaine

Nous avons commencé notre séjour en Uruguay par la découverte de sa capitale: Montevideo. C’est une ville à taille humaine, célèbre pour ses ramblas au bord du Rio de la Plata. On a pas vraiment été charmé mais Montevideo constitue une bonne première étape avant d’entamer un roadtrip à travers le pays. Pour découvrir mes incontournables à Montevideo c’est par ici!

Colonia del Sacramento, la perle du Rio de la Plata

Classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, la ville représente la porte d’entrée du Rio de la Plata. Située juste en face de Buenos Aires, elle fut construite en 1683 par les Espagnols afin de contrôler cet axe commercial important. Aujourd’hui, le centre historique est l’un des mieux conservés du pays et représente une visite incontournable. On se laisse vite prendre au charme de ses rues, de ses petites boutiques d’antiquités et de ses couchers de soleil magiques… Quelques lieux incontournables à voir:

  • ♥♥ Barrio historico: se balader dans le centre historique c’est replonger au temps de la colonisation espagnole. Nous avons été charmés par ses petites rues pavées, ses façades aux couleurs pastels ou encore par les petites boutiques d’artisans. Le mieux est de parcourir ce quartier au hasard pour explorer ses trésors cachés.
  • ♥♥ Calle de los suspiros: c’est la rue emblématique de la ville. Selon certains, son nom provient de la présence d’une maison close…Pour d’autres, son origine est due aux esclaves poussant des lamentations au bout de la rue prés du fleuve. La montée des eaux provoquait leur mort par noyade… Cette rue pleine de charme, aux façades vieillies par le temps, a servit de décors à de nombreux films. Pour la photographier sans touristes, je vous conseille d’y aller en fin de journée au moment du coucher de soleil.
  • Iglesia Matriz: la construction de l’édifice a débuté en 1695 ce qui en fait l’une des plus anciennes du pays. D’extérieur, l’église semble imposante et immense. Pourtant, en rentrant à l’intérieur, on découvre un lieu assez petit et tout en sobriété. On a même été un peu déçu par cette simplicité…
  • Plaza Mayor: juste à côté de l’église, la plaza constitue l’unique espace vert de la vieille ville. A l’origine, elle servait de base pour les manœuvres militaires. Aujourd’hui, c’est un lieu de détente entouré par deux ou trois restaurants.
  • Faro (ascension pour 25$U): la structure du phare est unique en Uruguay, une base carrée avec une forme cylindrique. Construit sur les ruines du couvent de San Francisco, on peut monter à son sommet pour avoir une vue à 360° sur Colonia.
  • Puerta del campo – Puerta de la Ciudadela: vestige de l’ancienne forteresse qui entourait la vieille ville, le lieu est devenu un lieu de détente, de pique-nique mais également de shopping avec la présence de boutiques.
  • Les ramblas: cette promenade le long du rio de la Plata est la promenade emblématique de toutes les villes d’Uruguay. A Colonia, on profite de la marina, du ponton ou encore des petites plages naturelles…
  • ♥ Le coucher de soleil sur les bord du Rio de la Plata: un des plus beaux couchers de soleil lors de notre séjour, nous avons même pu apercevoir les grattes-ciel de Buenos Aires!

Al ritmo del Rio

Appelé « le littoral » , cette région forme une frontière naturelle avec l’Argentine le long du Rio Uruguay. Cette partie du pays a été un véritable coup de cœur lors de notre voyage. Le lieu est tout simplement envoutant: une végétation luxuriante, de nombreux oiseaux, des couchers de soleil magnifiques et surtout l’accueil chaleureux des habitants… C’est un endroit à ne surtout pas rater!

  • Carmelo: petite ville fondée par le héros Artigas en 1816, elle est devenue un lieu touristique important grâce à son port de yacht réputé. Nous avons juste fait une pause à Carmelo le temps de se balader sur ses ramblas, d’admirer son street art et ses vieilles voitures… Son centre est petit mais constitue une halte agréable sur la route en direction de Villa Soriano. En quittant la ville, admirez les estancias et les nombreuses vignes: c’est ici qu’a lieu pendant 4 jours, en février, la fête du raisin.
  • ♥ La Agraciada: situé à 8km de Nueva Palmira, cette plage de sable longe le Rio Uruguay sur 13km. La playa est célèbre car c’est iciBateau sur le rio... même qu’a débarqué, le 19 avril 1825, l’expédition des Treinta y Tres Orientales, signant ainsi la reconquête du pays sur le Brésil. Lors de notre passage, nous étions seuls sur cette magnifique plage ou nous avons pu admirer toutes sortes d’animaux et de fleurs dont le Ceibo (fleur nationale), un vrai coin de paradis…Le lieu dispose de tables et d’asado, c’est l’endroit idéal pour une pause déjeuner.
  • ♥♥ Villa Soriano: nous avons séjourné quatre nuits dans ce havre de paix, un vrai coup de cœur! Villa Soriano est le plus ancien lieu d’habitation d’Uruguay. Sa fondation remonte à 1624, bien avant Colonia del Sacramento, ce qui fait dire aux habitants que c’est ici que naquit la nation. Petit village de 1000 habitants, on se détend en se promenant en vélo, en se baladant en bateau sur le fleuve ou encore en admirant les superbes couchers de soleil…A voir: l’église Santo Domingo, la maison des masques, la place principale, le ponton sur le fleuve, la statue d’Artigas…mais surtout il faut profiter de l’atmosphère des lieux! Au bar du village, prés du ponton, vous pouvez louer des vélos à l’heure ou à la journée(environ 250$U/la journée).
  • ♥♥ Journée bateau sur le Rio Negro: nous avons pu découvrir le Rio Uruguay et le Rio Negro grâce à une balade en zodiac. Notre guide Alfonso, expert en plongé à l’aveugle, nous a fait partager sa passion pour ce fleuve en nous offrant un moment privilégié à la découverte de la faune et de la flore. L’office de tourisme dispose de plusieurs contacts pour organiser ce type d’activité (voir renseignement au bar en face du ponton). Nous avons payé environ 1500$U pour environ 2-3h de balade.

Le centre: le cœur agricole du pays

En passant deux jours sur les pistes de l’intérieur du pays, nous avons découvert un autre visage de l’Uruguay: celui des grandes estancias (exploitations agricoles), des gauchos et des immenses plaines désertiques. C’est une région sauvage et authentique, à voir absolument pour se faire une idée de l’Uruguay profonde…

  • Les pistes de l’intérieur du pays: c’est sur ses longues pistes que nous avons observé les estancias uruguayennes, les troupeaux de bétail ou encore les gauchos au travail. On a vu défiler d’immenses plaines vertes, on comprend mieux pourquoi on surnomme l’Uruguay « la petite suisse d’Amérique Latine », ainsi que de nombreuses espèces sauvages comme des gros lézards, des rapaces comme des chouettes des campagnes. Un vent de liberté a soufflé sur notre voyage! Mais attention, ça reste des pistes donc les temps de trajet restent assez longs car on roule souvent à 30km/h.
  • San Gregorio de Polanco: située en plein cœur de l’Uruguay, la ville est célèbre pour ses longues plages de sable et pour son street art. En 1993, pour attirer les touristes, la ville a décidé d’inviter des artistes du monde entier pour peindre sur les murs. La ville s’est dotée de nombreuses infrastructures comme un camping, des équipements sportifs… Malheureusement, le succès ne semble pas être au rendez-vous: les fresques ne sont pas entretenues, les équipements un peu à l’abandon…Mais il faut dire que cette impression est peut-être due au fait que, lors de notre passage, les plages étaient sous l’eau et que nous étions au début de la saison touristique. Toutefois, San Gregorio de Polanco constitue une bonne étape si vous décidez de traverser le pays d’Ouest en Est.

La côte uruguayenne, ses plages, ses parcs et ses lions de mer

Après la région du Rio Uruguay et l’intérieur des terres, nous entamons notre dernière partie de séjour par ce qui fait la réputation de l’Uruguay: la côte Est avec ses longues plages et ses villages de pêcheurs. C’est ici que vous trouverez les plus belles plages d’Amérique latine et une faune riche et diversifiée…

  • ♥♥ Punta del diablo: ce village de pêcheurs n’existe que depuis les années 60, période durant laquelle le site fut occupé illégalement par des pêcheurs de requins. Depuis, le tourisme s’est peu à peu développé tout en respectant l’environnement naturel et le style d’habitation, de petites cabanes en bois colorés. Ici, on prend le temps d’admirer les lieux, d’observer les surfeurs, de se baigner…bref on profite de la vie! A voir à Punta del diablo: son petit centre avec ses quelques tavernes et épiceries ainsi que les plages dont la plus belle, la plage de los Pescadores avec ses bateaux de pêche…
  • ♥♥ Parque natural Santa Teresa (entrée libre): ce parc de 3000 hectares, tenu par des militaires, propose des sentiers à vélo, à pied ou en voiture afin de découvrir ses richesses naturelles. Plusieurs lieux à visiter: la serre tropicale, le sentier le long de la lagune Pena, le refuge animalier, les miradors à baleines, la forteresse (20$U la visite), les plages dont Playa Grande, Playa del Barco et Playa de la Moza… Le plus extraordinaire dans ce lieu c’est la richesses de la faune. Nous avons pu observer de nombreuses espèces d’oiseaux dont des perroquets verts en liberté mais surtout le capybara, le plus gros rongeur au monde! A l’entrée du parc, demandez aux militaires une carte du lieu pour organiser votre visite. A l’intérieur, des espaces pique-nique et des points eau chaude pour le maté.
  • Randonnée de Valizas à Cabo Polonio. Pour rejoindre Cabo polonio, il y a deux options: se garer au parking de la ruta 10 et prendre un camion pour franchir les 7kms de dunes (170$U pour A/R par pers) ou alors effectuer la randonnée de 10km, dans les dunes, entre Valizas et Cabo Polonio. Nous avons bien évidemment choisi la second option pour profiter des dunes les plus hautes d’Amérique Latine! Arrivée à Valizas, garez-vous prés de l’Arroyo de Valizas, sur un petit parking. Il faut commencer par traverser l’Arroyo à l’aide des barques de pêcheurs (25$U par pers) puis couper à travers les dunes. Les paysages sont exceptionnels, nous observons de nombreux rapaces et cerise sur le gâteau nous sommes seuls au monde! Cette rando de 2h30 est un incontournable!
  • Cabo Polonio: ce village de hippies, fait de cabane en bois, est un des lieux les plus connus d’Uruguay. Au XIXème siècle, des pêcheurs s’installent illégalement sur ce promontoire pour pratiquer la pêche au requin. Très vite, le village coincé dans les dunes devient un lieu prisé des hippies du monde entier. Aujourd’hui, Cabo Polonio est une étape obligée de toute visite en Uruguay grâce notamment à sa célèbre colonie de lions de mer, à l’année, au pied du phare. En journée, le site est un peu surfait à cause de l’arrivée de nombreux touristes par camions. Il faut donc rester au moins un nuit pour profiter de la quiétude des lieux et de son atmosphère si particulière…Ce que je retiens de Cabo Polonio: ses couchers de soleil, les lions de mer et nous avons même eu la chance de voir des dauphins! D’aout à octobre on peut également observer le passage des baleines.

Piriapolis une station balnéaire populaire

Avant de partir d’Uruguay, nous voulions passer nos deux dernières nuits dans une station balnéaire tranquille à quelques kilomètres de la capitale. On voulait surtout éviter les grosses stations bétonnées style Punta del Este. Notre choix s’est donc porté sur Piriapolis pour son côté populaire et familial. Le nom de Piriapolis provient du nom de son fondateur Francisco Piria. En 1890, celui-ci a racheté petit à petit l’ensemble des terrains pour créer de toute pièce « la cité de l’avenir ». Au fur et à mesure, des hôtels, des restaurants et même un casino ont poussé sur cette petite bande de terre. Malgré le succès, la station balnéaire est resté un lieu populaire et familial à contrario de sa voisine l’exubérante Punta del Este. A voir à Piriapolis:

  • Le port: Piriapolis possède un port abritant à la fois des petits bateaux de pêche mais également d’immenses yachts…un contraste saisissant! A proximité, des échoppes vendent du poisson frais.
  • Les ramblas: comme partout en Uurguay, cette longue promenade est le lieu de rencontre par excellence. On y vient pour admirer le coucher de soleil, se promener ou tout simplement pour être vu!
  • Les plages: la ville regorge de multiples plages dont Playa San Francisco, Los Angeles, Grande, Hermosas…il y en a pour tous les goûts!
  • Les cerros: Piriapolis est célèbres pour ses « cerros » entourant la ville. Attention, il ne s’agit pas de hautes montagnes mais plutôt de monts avec de nombreux sentiers. A voir le cerro del Burro, del Toro, Pan de azucar, San Antonio….
  • Le château Piria (entrée libre): dans l’ancien lieu de résidence de Francisco Piria, un musée a été aménagé afin de retracer l’histoire de la ville. Le musée n’est pas extraordinaire mais il permet de mieux comprendre cette naissance ex-nihilo.

Le coin des gourmets

Il faut savoir que l’Uruguay, avec l’Argentine, est le pays qui produit et exporte le plus de viandes au monde! Donc, amateur de viandes, ce pays est pour vous! Quelques petites adresses de restaurants, bars ou de spécialités à tester lors de votre visite en Uruguay.

  • Restaurant Mia Pizza (Général Flores 112, Colonia del Sacramento): une bonne adresse pour bien manger et pas cher en plein cœur du centre historique. A noter la formule pour deux avec pizza et bière pour 350$U. Idéal pour les petits budgets!
  • ♥♥ Échoppe « Sin destino » (Calle de los pescadores, Punta del diablo): c’est dans ce petit restaurant qu’il faut goûter la spécialité de Punta del diablo, les beignets aux algues…un délice! Sur place ou à emporter avec une vue paradisiaque!Echoppe Sin destino - Punat del diablo
  • ♥ Panaderia Avenida (Avenida Tucuman esquina Trapani, Piriapolis): pour déguster des pâtisseries uruguayennes au dulce de leche (confiture de lait) ou encore les alfajors (gâteaux composés de deux galettes de maïzena remplis d’un garnissage sucré). Il faut savoir que les uruguayens mangent du dulce de leche à toutes les sauces…et c’est excellent!
  • Les Carritos: ce sont les baraques à frites made in Uruguay. C’est dans ces petits camions que vous pourrez déguster quelques spécialités comme le chivito. Le chivito est la version uruguayenne du burger américain. Il se compose de deux tranches de pain, un steak, de la laitue, tomate, un œuf, du bacon et un peu de sauce….un régal!
  • autres idées de spécialités: l’asado (sorte de barbecue, on dispose la viande verticalement sur les braises avec une armature en forme de croix), la parrillada (comprend différentes viandes comme du bœuf, abats, saucisses), les empanadas (petits chaussons à la viande, au fromage ou aux légumes), la tarta pascualina (tarte aux blettes et aux œufs)
  • pour les boissons: le maté (infusion à base de feuilles de yerba maté), le soda paso de los torros et en bière « La Patricia »!

A voir aussi

Quelques références de sites ou de guides à consulter avant votre départ en Uruguay.

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Uruguay le pays « tranquillo »

  • Elizabeth

    Bonjour,
    Nous voudrions aller à l’Uruguay en Juillet. Je voudrais savoir si c’est dangereux? On serait trois: mon mari, moi et ma fille de 6 ans.
    Cdt,
    Elizabeth

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, l’Uruguay est l’un des pays les plus surs d’Amérique Latine. Pas de problème particulier, il faut respecter les règles de base comme en France…Bon voyage!

  • marchal

    ca donne vraiement envie.
    peut-on voyager en bateau bus sur les fleuves et les lacs?
    il y a de beaux voyages à faire en Colombie (rio magdalena) peu connus (absent des guides touristiques) et rio San Juan au Nicaragua (15 j de voyage sans voir une voiture)

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, merci beaucoup mais c’est vrai que l’Uruguay est vraiment un beau pays! Alors, je n’ai pas vu de « bateau bus » sur le fleuve rio Negro par exemple… Par contre, on peut louer un bateau avec ou sans conducteur. Après nous étions hors saison touristique…En tout cas, le pays est une destination peu touristique hormis des gros pôles que nous avons évité comme Punta del Este, Maldonado….Gros coup de cœur pour la région du rio Negro!