2 semaines à Madère! 52


Après plusieurs escapades en méditerranée, nous voulions changer d’air et découvrir de nouveaux horizons. Nous avons donc listé nos envies et, après avoir effectué quelques recherches sur le net, nous avons opté pour la petite île de Madère (août 2015). Ne connaissant pas du tout cette destination, nous n’avions aucunes idées de ce qui nous attendait. Deux semaines passées à Madère nous ont suffi pour tomber sous le charme de cette petite île perdue au milieu de l’Atlantique. Le tourisme, essentiellement tourné vers la nature, est propice à la randonnée, à la pratique de nombreux sports et surtout à la tranquillité! Ici point de tourisme de masse, c’est un tourisme discret et respectueux de la nature que vous pourrez observer. Venez donc découvrir les richesses de Madère, une île qui gagne à être connue (enfin pas trop non plus)….

Informations pratiques

Quelques informations pour préparer votre voyage à Madère.

  • Venir à Madère: depuis Nantes, nous avons opté pour la compagnie Transavia. Le vol comporte une escale de 30min à Porto (sans descente de l’avion). Nous avons payé 655 euros, A/R pour 2 personnes en plein mois d’août mais attention ce prix ne comporte pas de bagages en soute.
  • Se loger: comme d’habitude, nous avons réservé notre logement via Airbnb pour 417 euros. Nous logionsMadère dans un petit appartement avec terrasse sur les hauteurs de Funchal. L’emplacement était vraiment idéal: 15-20 min à pied du centre ville, ligne de bus pour Monte et Funchal à 500m et accès à l’autoroute en moins de 5 min. Le logement était vraiment sympa avec une chambre spacieuse, un grand salon, une cuisine tout équipée et surtout une petite terrasse permettant de prendre ses repas sous le soleil! Gros bonus, pas de problème pour garer la voiture de location à proximité du logement. De plus, l’accueil des propriétaires est plus que chaleureux. Bref, on a adoré ce logement qu’on ne peut que recommander!
  • Circuler: l’île dispose d’un bon réseau de bus mais il est préférable de louer une voiture pour profiter pleinement des charmes de l’île. Nous avons loué notre voiture chez Europcar via Easycar, courtier de location de voiture appartenant au fondateur d’Easyjet. Nous avons opté pour une petite voiture, une Opel Adam, depuis l’aéroport de Funchal (406 euros pour 15 jours).
  • Météo: l’île est réputée pour sa douceur de vivre. Le printemps est présent toute l’année sur la côte sud avec des températures allant de 15°C en hiver à 25°C en été. À l’intérieur de l’île, il peut parfois faire plus frais l’hiver, et des pluies peuvent survenir brusquement alors qu’au départ le ciel était d’un bleu azur. Consultez régulièrement la météo sur le site Neit Madeira avant d’entreprendre une randonnée. Pour résumer, sur la côte sud et à l’est le temps est doux et ensoleillé tandis qu’au centre et au nord les pluies sont très fréquentes.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

 

Funchal et Monte : les portes d’entrée de Madère

Je dois dire que nous avons particulièrement aimé cette petite ville aussi paisible et agréable qu’une ville de province. La journée vous pouvez déambuler dans les rues sans être gêné par les touristes alors que le soir, une balade le long de l’avenue de la mer, permet de goûter aux températures clémentes de l’île. Mes incontournables à Funchal cliquez ici!

Le sud-ouest de l’île: la côte du soleil

On commence notre visite de l’île par la côte d’or: le sud ouest. Cette partie de Madère est la partie la plus ensoleillée. Ici, vous longez la côte en admirant le bleu intense de l’océan atlantique tout en vous baladant dans des petits villages fleuris…

  • Camara de lobos: son nom signifie « la chambre des loups » du nom des phoques moines qui peuplèrent cette petite anse au XVIIIème siècle. A l’arrivée des portugais, les mammifères furent chassés en masse pour leur graisse. Cette petit cité connut une renommée internationale lorsque Winston Chruchill y passa quelques jours de vacances pour y peindre quelques toiles…Aujourd’hui, Camara de lobos est un petit port de pêche où il est agréable de se promener, d’admirer les morues séchées et de boire un petit verre de nikita ou de poncha. A 10 min du port, au pied de la Igreja Matriz, vous pourrez profiter d’une longue plage de galet au pied des falaises (plage Nossa Senhora da Conceiçao).
  • Cabo Girao: plus haut belvédère d’Europe avec ses 580m d’altitude. Depuis le belvédère, on aMadère une vue à 180° sur l’océan Atlantique avec d’un coté Funchal et les îles Désertes et de l’autre la côte sauvage et abrupte de l’île. En contrebas, vous pouvez également observer le faja, éboulement de la falaise transformé en lopins de terre. Un endroit unique et impressionnant notamment grâce à son sol en verre: à éviter si on a le vertige! Un conseil: venir avant 10h pour éviter la foule des touristes et revenir vers 17/18h pour admirer Funchal sans avoir le soleil dans les yeux!
  • Ponta do sol: gros coup de cœur pour ce petit village en bord de mer. A l’âge d’or de la canne à sucre, au XVIéme siècle, « la Pointe du soleil » était l’une des communes les plus prospères de l’île. Aujourd’hui, c’est une petite station balnéaire entourée de bananeraies. L’ambiance de Ponta do sol invite au farniente et à la baignade. Nous avons passé toute une matinée à déambuler dans ses rues et surtout à nous reposer sur sa plage de galets au pied des falaises…
  • Jardim do mar: autre coup de cœur de cette partie de l’île. Ici, on tombe vite sous le charme des petites rues pavées, des jardins fleuris, des poulaillers…A chaque coin de rue, on aperçoit un bout de l’océan atlantique ou encore un petit potager. Le village dispose d’une petite place centrale animée et d’une longue promenade le long de la mer. La plage de galets (grève de l’Enseada à 10min à l’ouest) permet de profiter de la faune marine et de rejoindre, à marée basse, le village voisin de Paul do Mar. Pour ceux qui préfèrent un endroit plus tranquille pour se baigner, le miniport (Portinho) permet de profiter de l’océan en toute sécurité. A visiter également à Jardim do mar sa petite église en toute simplicité et sobriété: très touchant.
  • Ponta do Pargo: la partie la plus occidentale de Madère. Les premiers colons ont appelé ce lieu « Pointe du pagre » car c’est au pied de cette pointe qu’ils pêchèrent en grand nombre d’énormes pagres, poissons proches de la daurade. A 2.5km à l’ouest du bourg se dresse la curiosité n°1 de Ponta do Pargo depuis 1922: le phare. Le panorama, depuis ce lieu est à couper le souffle: par temps clair on a une vue dégagée sur toute la côte nord-ouest. Le phare abrite une petite exposition gratuite sur les onze phares de l’archipel (ouverture tous les jours de 10-12h et de 14-16h30). L’endroit est idéal pour admirer un sublime coucher de soleil…

Découverte du nord-ouest: l’authentique Madère

Changement de décor de ce côté de l’île: ici la nature semble avoir pris le dessus. L’océan est d’un bleu intense et les falaises semblent avoir été forgées par les vents…Longez la côte et prenez le temps de vous baladez dans les petits villages perdus au milieu de la campagne…

Achadas da Cruz: village agricole dont l’attraction principale, depuis 2011, est le téléphérique reliant le bourg aux lopins de terre en contrebas. Vous pouvez également rejoindre les lopins de terre par un sentier de 4.5km (2h de marche). La vue sur la côte est vraiment magnifique! Si vous avez le temps, un petit bar est installé au pied du téléphérique: idéal pour admirer la vue…

Miradouro de Santa: ce mirador permet d’avoir une première vue en hauteur sur la ville de Porto Moniz. On peut y distinguer les piscines naturelles ainsi que son port de pêche…le tout dans une mer bleu nuit…

Madère Porto Moniz: la ville connut son âge d’or au XXème siècle grâce à la chasse à la baleine. Aujourd’hui, c’est une ville prisée des Madériens pour ses piscines naturelles creusées dans la lave volcanique (voir photo ci-contre). Venez-y pour vous baigner dans cet endroit unique au monde. Pour profiter de piscines authentiques et surtout gratuites, rendez-vous au pied du restaurant Cachalote à côté de l’aquarium. Si vous êtes plutôt adaptes des piscines aménagées avec transats et bars, c’est prés du restaurant Orca qu’il faut aller (1.5 euros l’entrée). Personnellement, on a opté pour les piscines naturelles de Cachalote: plus authentique et surtout moins fréquentées. A l’entrée, une longue vue permet d’observer les anciens postes d’observation des chasseurs de cachalots (le restaurant Cachalote propose une petite expo gratuite sur ce thème!) Cependant, ne vous arrêtez pas à Porto Moniz uniquement pour ses piscines, la ville regorge de sites intéressants comme son front de mer ou encore son aquarium permettant de découvrir la faune marine de l’île!

Ribeira da Janela: nous avons effectué un petit arrêt sur cette plage afin d’admirer les rochers sculptés par les vagues. Le bonheur à Madère: une plage où l’on est vraiment seuls! Sur place, un petit parking permet de se garer facilement.

Miradouro do Veu da Noiva (le voile de la mariée): à seulement 1km à l’Est de Seixal. Selon une légende, la chute d’eau qui se précipite dans la mer, est un voile de mariée. La jeune fille serait tombée de la falaise alors qu’elle s’enfuyait avec le garçon qu’elle venait d’épouser contre la volonté de ses parents…

Au cœur des plus hauts sommets dans le centre de l’île

Cette partie de Madère est très impressionnante: on côtoie en permanence les hauts sommets de l’île. L’endroit est propice aux sports en tout genre comme le canyoning, le VTT ou encore l’escalade. Entre deux marches, prenez le temps d’admirer les paysages de montagnes tout en faisant des pauses baignades au bord de l’Atlantique…

  • Miradouro do Balcoes: une piste ulta facile mène à l’un des belvédères les plus impressionnants de l’île. A 920m d’altitude, vous avez une vue panoramique sur les trois grands sommets de l’île! De gauche à droite: Pico do Arieiro, Pico das Torres et le Pico Ruivo. Un Conseil: venir vers 10/11h pour avoir une vue dégagée.
  • Pico do Arieiro: troisième plus haut sommet de Madère avec ses 1818m d’altitude. On peut y accéder par une route très bien entretenue depuis Funchal en passant par Monte. Au sommet, on trouve un parking, un petit restaurant ainsi que la base de défense aérienne facilement identifiable à sa grosse boule blanche! Depuis le belvédère, on a sous nos yeux la vue la plus exceptionnelle de Madère. On peut apercevoir les différents sommets de l’île au dessus d’une nappe de nuages. J’ai eu l’impression d’être arrivée au sommet de l’Olympe! La vue est presque irréelle! A 30 min de marche, le panorama depuis le mirador des Buses est tout aussi impressionnant avec une vue plongeante sur le Pico das Torres et le Pico Ruivo. Nous avons effectué la fameuse randonnée entre le Pico do Arieiro et le Pico Ruivo: plus d’infos dans le rubrique randonnées un peu plus bas.
  • Santana: petit village niché au milieu de champs de maïs, de patates douces ou encore de Madèrevignes. Cette ville est très connue grâce à ses petites maisons traditionnelles en paille en forme de V renversé. Malheureusement, ces quelques petites maisons sont concentrées autour de l’hôtel de ville et ont été transformées en boutiques de souvenirs…La plus belle est celle se situant à la droite de la mairie avec son petit jardin (la maison est en réalité un magasin de fleurs, vous pouvez y acheter de nombreux bulbes). A part quelques photos, il n’y a pas grand chose à faire à Santana…
  • Mirador de Guindaste (voir photo ci-contre): ce site impressionnant se situe sur la route en direction de Faial. Le mirador est indiqué depuis la route et on peut facilement s’y garer grâce à son petit parking (présence de quelques tables de pic-nique). La vue sur le Penha de Aguia (rocher de l’Aigle) et l’Atlantique est tout simplement magnifique! Vous allez la possibilité d’emprunter un chemin de rando pour accéder, depuis Faial, au sommet du Penha de Aguia (440m de dénivelé).
  • Cabanas: l’un des belvédères les plus spectaculaires de la côte nord de Madère. De là, par temps dégagé, vous avez une vue plongeante sur Porto Moniz et en contrebas sur les lopins de terre d’Arco de Sao Jorge…On a même eu la chance d’apercevoir Porto Santo! La route longeant la côte, entre Santana et Ponta Delgada, offre des points de vues exceptionnels sur la côte ainsi que sur les cultures en terrasses. Un bon moyen de découvrir les charmes de la côte Nord…
  • Col de l’Encumeada: empruntez au moins une fois la route reliant Funchal à Sao Vicente par le col de l’Encumeada. Cette route serpente entre les montagnes avec des points de vue impressionnants sur les sommets et au loin sur la côte. Un arrêt s’impose au col, lieu de jonction entre le nord-ouest et le sud-ouest de Madère. D’un côté, vous pouvez admirer la vallée de Sao Vicente jusqu’à la mer et de l’autre le regard embrase l’ensemble de la vallée de la Serra de Agua. A faire par beau temps, car la première fois que nous y sommes allées nous étions dans le brouillard…

L’Est de l’île : changement de décor!

Cette partie de l’île est totalement différente du reste de Madère. A la point de Saint-Laurent on découvre des paysages désertiques aux couleurs ocre tandis que sur la côte, le tourisme se fait plus présent qu’ailleurs.

  • Pointe de Saint-Laurent: un des endroit les plus emblématiques de Madère. Sur toutes les cartes postales, on retrouve ses paysages couleurs ocre, ses falaises creusées par la houle et ses sentiers à flanc de falaise…Un chemin permet d’aller jusqu’à l’extrémité Est de l’île en 4h A/R: plus d’infos dans la rubrique randonnées un peu plus bas. Pour ceux qui n’aiment pas la marche, un belvédère, accessible en voiture permet d’admirer cette côte si particulière (indication à partir du premier rond point de la pointe). Si vous souhaitez vivre une expérience unique: il est possible de passer une nuit au refuge tenu par les gardiens de la réserve, plus d’infos cliquez ici!
  • Porto da Cruz: nous avons apprécié le charme et la quiétude des lieux. Le village, coincé entre deux falaises au pied du rocher de l’Aigle, s’est développé autour de deux points. D’un côté le bourg avec ses petites auberges, sa piscine en bord de la mer, ses restos et bars et de l’autre la plage d’Alogoa et son école de surf. Entre les deux, la rua do Cais « rue des quais » permet d’aller d’un point à un autre en ayant une vue superbe sur la pointe de Saint Laurent. Laissez vous gagner par le charme des lieux en buvant une nikita face à la mer ou en observant les vagues se fracassaient le long des falaises…
  • Machico: nous n’avons pas visité cette localité, trop touristique à mon goût, mais je la mentionne car c’est ici que l’on trouve l’unique plage de sable de l’île! En 2008, la municipalité a fait importer du sable jaune du Maroc pour remplacer les galets et sable gris de sa plage. Donc, si vous voulez profiter de la plage avec des enfants c’est le lieu idéal.
  • Santa Cruz: encore une fois, nous n’avons fait que traverser cette localité ultra touristique. C’est ici, que se concentre la plupart des grands hôtels. Toutefois, le site a quelques atouts notamment pour un séjour en famille: longue promenade le long de la mer, parcs de jeux, bars et restaurants face à la mer…

 

Expérience randonnée au cœur des plus beaux sites de Madère

Madère est une île avant tout réputée pour ses paysages sauvages et préservés et pour ses chemins de randonnées. La plupart longe les fameuses llevadas, canaux d’irrigations creusés à flancs de collines pour irriguer les cultures.

Quelques conseils pour pratiquer la rando sur l’île: se renseigner sur la météo, prévoir de l’eau et de la nourriture en grande quantité, de bonnes chaussures de marche, des lampes pour les tunnels et surtout prévoir une bonne protection contre la pluie notamment au nord de l’île. Lors de vos marches, respectez la nature en ne laissant aucuns déchets. Vous pouvez trouver de plus amples infos sur le site de l’office de tourisme de Madère ou dans le guide Rother.

  • Randonnée le long de la llevada das Vinte e Cinco Fontes et la llevada do Risco (PR6 et 6.1): « Rando des 25 sources et Cascade du danger », 9km, 4h A/R, dénivelé de 1290m à 900m, niveau FACILE. Cette randonnée débute au parking de Rabaçal à 1278m d’altitude pour rejoindre, par un chemin bitumé, la maison forestière de Rabaçal (1070m). Pour ceux qui souhaitent s’économiser, le trajet peut se faire en mini-van: 5 euros A/R, 3 euros le trajet simple et 2 euros pour les enfants. Une fois arrivé à la maison, commencez par longer la llevada des 25 sources pour éviter de déjeuner avec la foule. Le sentier suit en permanence la llevada avec des vues sublimes sur les monts environnants. Parfois, il est véritablement à flanc de falaise mais pas de panique des gardes fous sont présents (enfin mieux vaut ne pas trop s’y appuyer). Le point culminant de la balade, c’est l’arrivée au cirque de basalte, tapissé de fougères, où ruisselle l’eau des 25 sources. Un site idéal pour pic-niquer avant de reprendre la route. Au retour, faites un crochet en direction de la Cascade du danger, nom donné par les ouvriers qui creusèrent la llevada entre 1837 et 1855. La chute, d’une hauteur impressionnante, est alimentée par les sources du plateau de Paul da Serra. Au final, une première rando agréable malgré le nombre important de touristes surtout au retour du cirque des 25 sources. C’est sans conteste, le sentier le plus fréquenté de l’île mais le nombre de touristes reste raisonnable surtout si on commence tôt le matin. Plus d’infos sur la rando cliquez ici!
  • Randonnée le long de la llevada do Caldeirao Verde (PR 9) : « Chaudron vert », 17km, 5 à 6h A/R, dénivelé aucun, niveau MOYEN. La randonnée débute au parking Rancho Madeirense à 870m d’altitude. Depuis le parking, suivez sur 2km le sentier PR JOEL qui vous conduira jusqu’au lieu de départ de la randonnée: le Parque das Qeimadas. C’est à partir de ce lieu,composé d’une ancienne ferme et d’une mare à canards, que commence véritablement le PR9 à destination du Caldeirao Verde. Le sentier est vraiment exceptionnel et vous plonge dans un univers unicolore: ici le vert est maître! Les paysages sont sublimes: foret primaire, fougères, hortensias…Le dépaysement est garanti! Après quatre tunnels, on atteint enfin le point culminant de la marche: le chaudron vert! Au milieu de rochers, de fougères et d’hortensias, une cascade de 70m de hauteur se jette dans un petit étang. Le lieu invite à la contemplation et au pique-nique. Malheureusement pour nous, notre marche, ce jour-là, s’accompagne de brume et d’une petite pluie. Avantage: nous sommes quasiment seuls sur le sentier et le vert de la végétation est éclatant! Plus d’infos sur la rando cliquez ici!
  • Randonnée de la Ponta de Sao Laurenço (PR 8): « Pointe de Saint-Laurent », 10km, 4 à 5h A/R, dénivelé entre 163m et 5m, niveau FACILE. Changement de décor, on quitte la végétation luxuriante pour des paysages désertiques. La marche débute au parking de Baia d’Abra et mène jusqu’à la Casa do Sardinha, seule maison de la presqu’île. Sur le chemin, on ne quitte pas la mer des yeux et la pointe se dévoile peu à peu. On y découvre quelques espèces de plantes endémiques ainsi que le célèbre lézard de Madère, seul reptile de l’île! Arrivée à la Casa do Sardinha, n’hésitez pas à gravir le Morro Furado. Certes, les derniers mètres sont difficiles mais la vue mérite l’effort. Au sommet, on a une vue imprenable sur la pointe ainsi que sur les Ilheu de Agostinho, Cevada, Desembarcadouro et do Farol. Nous avons même la chance d’apercevoir Porto Santo! Au retour, nous rejoignons une petite plage afin de nous baigner et d’observer les nombreux poissons multicolores (sentier vers la plage au niveau de l’estreito, isthme). Au final, cette rando permet de découvrir une autre facette de l’île, beaucoup plus sauvage et aride, tout en ménageant des points de vue sur l’océan à couper le souffle. Prévoir des casquettes car cette marche se fait en plein soleil sans aucunes ombres à part à la Casa do Sardinha (possibilité de pique-niquer sur les lieux). Plus d’infos sur la rando cliquez ici! Pour ceux qui souhaitent vivre une expérience unique: il est possible de passer une nuit au refuge tenu par les gardiens de la réserve, plus d’infos cliquez ici!
  • Randonnée entre le Pico do Arieiro et le Pico Ruivo (PR 1): 7km, 4 à 6h, dénivelé 1000m, DIFFICILE. C’est sans conteste le sentier le plus difficile et le plus spectaculaire de l’île. Il passe par les trois plus hauts sommets de Madère: Arieiro, Torres et Ruivo. Nous commençons notre marche tôt le matin, et dans le brouillard, au Pico do Arieiro. Première difficulté, l’ascension puis la descente du Pico do Gato: les marches sont raides et les vues sont vertigineuses, surtout par temps de brouillard. Ensuite, le sentier longe les falaises, passe par des tunnels et gravit de nombreux escaliers (en métal, bois, terre) pour arriver jusqu’au plus haut sommet de l’île le Pico Ruivo. Les vues sur la montagne sont tout simplement saisissantes et vertigineuses. Toutefois, la randonnée s’annonce éprouvante et, sachant que nous devons faire la route en sens inverse pour récupérer notre voiture, nous décidons de nous arrêter au col à 2km du Pico Ruivo. Nous rejoignons donc le Pico Arieiro en sens inverse avec une nouvelle ascension éprouvante du Pico do Gato. A l’arrivée, le mauvais temps à disparu: nous sommes au-dessus des nuages et la vue est digne d’un conte de fées. J’ai l’impression d’être arrivée au sommet de l’Olympe! Nous nous posons au Mirador des Buses pour apprécier le paysage. Pour les courageux, une option permet de relier le Pico Ruivo sans être obligé de faire le chemin en sens inverse: arrivée au Pico Ruivo, continuez sur 2km jusqu’à Achada do Teixeira. De là, un taxi peut vous attendre, appelez depuis le refuge, et vous reconduire au parking du Pico do Arieiro pour récupérer votre voiture. Si nous avions connu cette option, nous n’aurions pas eu peur de continuer jusqu’au Pico Ruivo…Plus d’infos sur la rando cliquez ici!
  • Randonnée de Achada da Teixeira au Pico Ruivo (PR 1.2) : 6km, 2 à 3h, dénivelé de 1862m à 1535m, FACILE. N’aimant pas rester sur un échec, je décide de boucler la boucle en me rendant au sommet du Pico Ruivo. Depuis le parking d’Achada da Teixeira, l’ascension est plutôt facile. Sur le chemin, on croise quelques petits abris de randonnées et la vue sur les montagnes et la vallée du Chaudron vert est toujours aussi magnifique. Malheureusement, arrivée au sommet du Pico Ruivo nous voila dans le brouillard! On ne distingue rien du tout mais bon le principal c’est que j’ai réussi mon objectif: grimper jusqu’au plus haut sommet de Madère! Plus d’infos sur la rando cliquez ici!

Les activités à tester à Madère

Voici les activités que nous avons testé sur l’île! La journée en bateau vers les îles Désertes ainsi que le canyoning nous ont permis de profiter à fond de la nature sauvage et préservée de Madère!

  • Journée en bateau vers les Iles Désertes avec l’agence Ventura Nature Emotions (départ 9h et retour 18h, 80 euros par personne). Les Iles Désertes forment le troisième groupe d’iles de l’archipel de Madère avec les îles Chao, Deserta Grande et Bugio. Cette journée en bateau, au large de Madère, nous a permis de découvrir une autre facette de l’île et surtout cette splendide réserve naturelle. La journée débute par 3h de navigation pour rejoindre Deserta Grande, arrêt baignade au large de l’île, visite guidée autour de la maison du parc naturelMadère avec des informations sur la faune et la flore de la réserve, déjeuner, baignade puis retour vers Madère. J’ai pu découvrir la faune si riche de l’archipel: tortue, oiseaux en tout genre et surtout dauphins! C’est un moment magique qui nous marquera pendant longtemps. A savoir: si vous voulez prolonger votre séjour sur les îles avec randonnées guidées et nuit sur place, il faut faire une demande au Centre d’information de la réserve naturelle de Madère. Plus d’infos cliquez ici!
  • Canyoning avec l’agence Ventura Nature Emotions (parcours de 3h, 60 euros par personne). Le parcours d’initiation s’effectue dans un canyon à 30/40 min de Funchal en plein cœur du parc écologique. Au programme: 4 descentes dont une de 13m, 3 sauts et 2 toboggans. Cette excursion est assez sportive notamment au niveau des descentes en rappel donc il faut mieux être en assez bonne condition physique. Si vous avez le vertige, comme moi, les moniteurs sont vraiment patients et vous accompagnent tout au long du parcours pour franchir les obstacles. A la fin de la journée, les photos sont envoyées sur une dropbox (lien envoyé par mail) et les moniteurs vous remettent une carte validant votre parcours d’initiation.

L’agence Ventura Nature Emotions propose d’autres activités sportives comme des randonnées guidées, l’observation des oiseaux, des circuits VTT….

Le coin des gourmets

Quelques petites adresses de restaurants à tester lors de vos vacances à Madère.

Restaurant Portinho, Jardim do mar, en face du petit port. Une cuisine simple, de qualité avec en bonus la vue sur l’océan. A tester les bolo do caco et la nikita!

Bolo do caco: pain traditionnel de Madère composé de farine et de patates douces. Dans les restaurants, ce pain est souvent proposé en sandwich avec bœuf, fromage, salade, tomates…C’est le hamburger local!

Madère L’Espada (photo ci-contre): c’est un poisson sabre noir typique des eaux de Madère. Ne vous fiez pas à son apparence plus que repoussante, sa chair est très onctueuse et d’une finesse…Il est cuisiné à l’huile d’olives et accompagné d’une banane cuite!

Bolo de mel: « gâteau de mélasse » en portugais, est une pâtisserie portugaise typique de l’archipel. Ce gâteau, genre de pain d’épices, est préparé avec de la mélasse de canne à sucre ou de miel. Bon, je suis pas vraiment fan, un peu trop riche à mon goût, mais à tester.

Poncha: boisson très appréciée des locaux à base de jus d’orange, de citron, de miel et d’eau-de-vie de canne à sucre. A déguster dans un bar de pêcheur prés d’un port…

Nikita: LE cocktail de Madère. Je l’ai testé dans un bar sur le port de Camara de lobos. Il est à base de vin blanc, bière, jus d’ananas et boule de glace vanille. Je sais ça peut paraître surprenant mais c’est vraiment délicieux!

L’annone: c’est un fruit exotique typique de Madère à la peau verte, avec des sortes d’écailles, et à la chair juteuse. Son goût se rapproche de la banane. Il se trouve dans les supermarchés, les marchés locaux et sur les étals du fameux marché des laboureurs.

Pour retrouver toutes mes adresses restos à Funchal, c’est dans mon article consacré à la ville que ça se passe à la rubrique « Coin des gourmets ».

A voir aussi

Quelques références de sites et de livres pour préparer votre voyage à Madère.

  • Guide Évasion Madère, 15.90 euros. Un très bon guide avec des cartes, des suggestions d’itinéraires, des descriptifs de randonnées, les activités à pratiquer sur l’île et de très belles photos.
  • Guide des randonnées Rother, 16,50 euros. Un guide qui recense l’ensemble des sentiers de randonnées sur l’île avec un classement par difficulté, des cartes…
  • Site de lOffice de tourisme de Madère Site très bien fait, en français, avec des itinéraires randos, des suggestions d’activités, les plus beaux belvédères, des adresses restos et logements et surtout la possibilité de faire des visites virtuelles de sites (idéal pour préparer ses visites)
  • Site du Parc Naturel de Madère. Un site, en français, pour en apprendre davantage sur la faune et la flore de l’archipel!
  • Site sur les vins de Madère. Il permet de tout connaître avant son départ sur les vins de Madère: histoire, vignobles…

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 commentaires sur “2 semaines à Madère!

  • GOOS Brigitte

    Bravo Pepette En Vadrouille !
    Ce site est une mine de renseignements que nous allons emporter bien précieusement dans nos valises, en septembre. Aussi bien que le guide du Routard ! Nous avons hâte d’être à Madère pour pouvoir profiter de vos bons conseils.

    Merci d’avoir pensé aux autres…
    Brigitte

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      merci beaucoup pour ce joli commentaire! N’hésitez pas à partager vos impressions et bonnes adresses à votre retour.

  • Thierry H

    Bonjour !
    Je viens de réserver notre vol pour les congés de la Toussaint…
    Après qq recherches, je tombe sur votre magnifique blog qui va nous être fort utile pour préparer notre périple de 11 jours
    Grand merci pour ces conseils et les belles photos
    Thierry

  • Emilie

    Nous partons à Madère mi Juin pour un séjour en amoureux et j’ai vraiment vraiment hâte. Ton article ma complètement transporté et vivement le départ. Merci pour tous ces renseignements et bonnes adresses, je pense que cela va nous être utile 🙂 J’ai peur de ne pas avoir le temps de vraiment tout faire en une semaine … Cela donnera l’occasion d’y retourner 🙂
    Petite question, avez-vous eu de mauvaises surprises avec la location de la voiture ? Je cherche à en réserver une et les commentaires que je peux lire ne m’aide pas du tout, beaucoup d’arnaques, de frais imprévu, voitures en mauvais état au niveau des pneus et freins … Si jamais tu as un retour positif, je prend !!!
    Merci

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      Merci beaucoup d’être passée sur le site! Pour la location, nous sommes passés avec Easycar (le lien est dans l’article, partie « Informations pratiques »). Aucun problème au niveau de la voiture, lors du dépôt et pas de frais imprévus. Après, ce n’est que mon expérience…

  • July

    Wow merci pour les photos et les informations ! Avez-vous été à Porto Santo ? Si non est-ce qu’il y a des gens qui vous en a parler si ça en vaut la peine ?

    Merci !

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, merci beaucoup! Nous ne sommes pas allés à Porto Santo par contre on a eu que des avis positifs: belles plages, eau turquoise, sentier de randos pour faire le tour de l’île…D’autres paysages, une autre atmosphère…Lors de notre prochain voyage à Madère, on pense y faire une pause de quelques jours…Si vous voulez profiter des belles plages lors de votre séjour à Madère c’est le lieu idéal et les ferrys sont fréquents!

  • puche yolaine

    Merci de partager vos vacances et vos conseils sont très intéressants.
    je vais retourner cette année à Madère que j’avais adoré en 2010.
    je vous souhaite pleins de chouettes vacances à venir !
    Yolaine

  • Teixeira Eloïse

    Merci pour cet article fort enrichissant!.
    Nous avons déjà passé 10 jours formidables à Madeira il y a 2ans et demi, mais prévoyons aujourd’hui d’y repartir définitivement cet été.
    Avez vous aussi des liens ou tips concernant le transport de véhicule ou la traversée depuis le Portugal ou le sud de la France?
    Des contacts sur place pour ce genre d’organisation, la recherche immobilière, ou de travail?

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      Waouuuuuh la chance de partir vivre à Madère, cette île est tellement magique! Malheureusement, nous y sommes allés dans le cadre de nos vacances donc pas d’infos pour une installation durable. Nous avons rencontré un couple de français qui a acheté une maison là-bas pour y venir les 2 mois d’été. Par contre, ils avaient acheté une voiture sur place car le transport du véhicule, depuis la France, est assez cher…Pour avoir des infos, vous pouvez peut-être contacter l’office de tourisme de l’île ou la municipalité via son site internet.

      Bons préparatifs!

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Cette année là, on avait envie de quitter la méditerranée…Je dois dire que je suis complétement tombée amoureuse de cette île!

  • LAURENT valerie

    bonjour je viens de découvrir votre blog, vraiment génial , nous voyageons toujours avec une agence locale, mais le budget n’est plus le même.
    si j’ai bien compris vous avez gardé le même logement pendant votre séjour, pour aller de l’autre côté de l’ile faut il beaucoup de temps? Ou bien vaut il mieux prendre deux logements différents?

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Effectivement, nous avons pris pour les 2 semaines, un logement sur les hauteurs de Funchal. De puis Funchal, il faut 1h pour aller à la pointe ouest et 35 min pour la pointe est…Après tout dépend si vous aimez conduire ou non…Sinon, vous pouvez prendre un logement du côté ouest (la côte sud est très ensoleillée) et un autre à l’est ou à Funchal…

  • BOIVIN

    Bravo pour votre site, découvert par hasard en préparant un séjour à Madère, c’est vraiment super intéressant et bien fait avec plein de liens utiles. Merci pour cette aide précieuse , ça donne vraiment envie de tout visiter, nous partons une semaine début juin 2017 et nous sommes photographes donc nous devrions nous régaler. J’irai voir vos autres voyages à l’occasion, avec sûrement autant de plaisir. Quel travail pour alimenter autant d’infos , de photos et de renseignements utiles.
    Continuez à voyager et à nous donner envie de voyager aussi.
    Dominique, de Bourgogne.

  • Babs

    Bravo pour votre blog, des photos magnifiques mais surtout des infos très pertinentes pour la préparation d’un voyage, j’y ai vraiment trouvé ce que je cherchais sur Madère contrairement à d’autres blogs ou forum où les infos sont toujours parcellaires
    Merci pour tout ce boulot! (car j’imagine que vous y passez beaucoup de temps….)

  • ribeiro da mota patricia

    je part 2 semaines au mois de mai avec un couple d’amis . j’ai bien apprecié votre site et pris plein d’adresses . nous aimerions partir a l’aventure et dormir le soir chez l’habitat est ce que c’est possible sur l’ile madère . nous avons procédè comme ca en corse et nous avons passé 18 jours magnifique . merci d’avance pour la réponse . au plaisir de vous lire . Patricia

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      Merci d’être passée sur le site. Je voyage uniquement en réservant mes logements à l’avance via airbnb…Par contre, en mai, la saison est calme donc vous pouvez partir sans forcément réserver l’ensemble des logements. Je vous conseille de repérer quelques adresses tout de même avant le départ…

      Bon voyage

    • Potier

      Bonjour, félicitations pour toutes ces infos sur madère, je recherchais un guide ou une carte pour recensé les refuges ou lieu d’hébergement pour nos randonnées, je n’ai pas encore tout lu ,mais j’ai bien l’intention de tout voir avant notre départ prévu fin août.
      Cordialement GPotier

  • Monique Gillet

    Super votre récit. Nous partons 15 jours début mai avec un couple d’amis et tous vos renseignements nous seront bien utiles.
    Je pensais faire 6 jours en hébergement du côté Est Machico ou Caniço et le reste vers Prazeres car les hébergements sont moins chers qu’à Funchal. Qu’en pensez vous ?
    Pour le transport nous hésitons encore. Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de bus. Nous envisageons de louer une voiture pour toute la durée du séjour. Est ce une bonne solution ?

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,
      merci d’être passé sur le site! A mon avis, vous allez tomber sous le charme de Madère…Pour les logements, je n’ai pas visité Machico ni Caniço mais l’avantage de Machico c’est sa plage de sable et sa proximité avec la pointe de Saint laurent. Pour la voiture, à mon avis, il vaut mieux la louer pour la durée du séjour car vous allez sans doute bouger chaque jour et la location de voiture permet d’être libre de s’arrêter ou on veut (pour les photos c’est top) et de choisir les horaires de visites…Bon voyage

  • mymiam

    merci pour ce blog
    nous y étions fin juin-début juillet 2016, 2 semaines aussi et en logements airbnb mais à Porto da Cruz, Calheta (ville que nous n’avons pas trop aimée) et Funchal, nous avons fait les mêmes randos et d’autres encore grâce au guide Rother; Nous partions tôt pour éviter la foule, quel bonheur d’être seul aux cascades!
    Nous avons adoré nos vacances, les paysages sont magnifiques et les gens très gentils.

  • CHRIS

    Bonsoir
    J’envisage un séjour à Madère en 2017 (Août ?) et votre blog est tellement bien fait que ça donne encore plus envie ! j’irai avec mes deux enfants (qui auront alors 12 et 14 ans). S’ils aiment visiter et marcher, ils aiment aussi la mer et se baigner. Or il parait que Madère n’a pas ou peu de plages et je vois que dans vos périples vous parlez de visites et de plage. Merci pour vos infos.
    Et continuez à nous faire rêver au travers de vos voyages !

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,
      Merci d’être passée sur le site et d’avoir laissé un commentaire! Madère est une île magique avec des paysages diversifiés: du bleu, du vert, de l’ocre…
      Pour les plages, il y a deux plages de sable à Machico et Calheta.
      Par contre, il y a de nombreuses plages de galets comme à Ponta do sol, Jardim do mar (superbe), les piscines naturelles de Porto Moniz, la plage à la pointe de saint laurent….L’avantage avec les galets, c’est que vos fils pourront faire du snorkelling et profiter des poissons!

      Bon voyage!

  • Daniel

    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de faire ce site !! il est super !
    Nous partons début septembre pour Madère et je pense que tous vos conseils nous seront très utiles.
    On espère juste que les incendies n’auront pas trop défiguré ces beaux paysages.
    à suivre….

  • Randon

    Bonjour.
    Vous étiez restés 15 jour dans le même appartement?
    Si oui, les distances ne sont pas trop loin vers les diffenrents sites?
    D’avance merci pour tous ces conseils 😉
    Julien.

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour,

      Nous sommes bien restés 15 jours dans le même logement à Funchal. Pour les distances, ça dépend vraiment de chaucun. Nous adorons prendre la route mais nous faisons souvent des escales! Pour vous donner uen idée des distances:
      – Funchal/Porto Moniz = 1h
      – Funchal/Ponta do Pargo = 1h
      – Funchal/Pointe de Saint Laurent = 1h

      L’île n’est pas très grande donc en 15 jours on peut voir pas mal de choses tout en profitant et en se reposant.
      A titre d’exemple, pour visiter la côte sud-ouest, nous avons fait: 1 jours pour Cabo girao (tôt le matin pour éviter les touristes)/ponta do sol (matin et déjeuner)/Jardim do mar (aprem visite et plage) et 1 autre journée jardim do mar (j’ai adoré ce village)/ponta do pargo (pic-nique au pied du phare) et aprem dans les piscines de porto moniz….Donc le programme reste assez léger avec 1h de route au retour en passant par Sao Vicente…

      Bon voyage!

  • THIEL Ralph

    Bonjour,
    Très très bien votre blog, j’envisage une semaine ou 10 jours en couple à Madère fin avril début mai en 2017. Je pense vraiment trouver tout ce que j’ai besoin sur votre site. J’aurai tout le loisir de l’étudier tranquillement.
    Ralph

  • Jaworsky

    Bonjour
    Je suis très impressionnée par votre blog. Je souhaite partir à Madere avec mon mari en avril/mai 2017 et j’y trouve toutes les informations dont j’ai besoin. Mille mercis et bravo.
    Nathalie

  • MAKEVAEL

    Quel bonheur d’être tombée sur votre blog à l’avant veille de partir….
    Merci beaucoup pour toutes ces informations qui m’ont encore plus mis l’eau à la bouche…! Moi qui adore préparer à l’avance mes voyages, me voilà comblée….
    Vos magnifiques photos renforcent l’idée que nous allons passer 15 jours paradisiaques….Merci encore..!

    Makevael

  • anne RULLIERE

    Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog et suis émerveillée par tous les détails transmis. Merci, cela va m’aider pour préparer mon voyage.
    Est ce confortable de revenir tous les soir au même point de chut ou est il préférable de choir deux ou trois endroit? Je préférerais être au même endroit .
    merci de votre conseil
    Anne

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Merci beaucoup! Pour le point de chute, je dirais que tout dépend de votre façon de voyager. Après, c’était agréable de revenir au même endroit, de ne pas faire et défaire 36 fois sa valise, de pouvoir stocker ses courses tranquillement et finalement d’avoir l’impression d’y vivre! De plus, nous étions sur les hauteurs de Funchal, à 20min à pied, donc idéal pour se promener au soir ou encore faire quelques restos!

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, merci beaucoup! Ne vous inquiétez pas la pluie passe rapidement à Madère et vous aurez le droit à de belles éclaircies!

  • FOUCHY

    Excellent commentaire. Merci pour toutes ces informations précises. Les photos sont très belles.
    D’après vos explications, il ne semble pas difficile de circuler dans cette île.
    Nous envisageons très prochainement un séjour dans ce coin qui semble paradisiaque.

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Merci pour votre commentaire! Nous n’avons pas eu de difficultés particulières si ce n’est que les routes grimpent parfois donc en pas oublier de mettre la 1ère!:)

  • Marina

    Bonjour,

    En pleine préparation d’un voyage à Madère, je suis tombée sur votre blog et j’y trouve plein d’astuces, photos et idées de visites/randonnées.

    C’est tout ce qu’il me fallait 🙂

    Je dois encore peaufiner quelques petites choses mais je pense que maintenant, j’ai le plus gros des renseignements.

    J’ai vraiment hâte d’y être. L’an passé, j’ai visité l’île de Saô Miguel aux Açores, très naturelle aussi.

    Je vous remercie pour vos conseils.

    marina

    • Anna

      Bonjour, un grand merci pour tous vos commentaires. J’ai pris de nombreuses notes … notre départ approche (ce samedi) nous avons hâte de découvrir cette belle île et vous ferons part de nos impressions à notre retour.