2 jours à Athènes! 2


Nous sommes enfin arrivés au but de notre périple: Athènes et son célèbre Parthénon! Nous arrivons à Athènes en plein milieu des bouchons et sous une chaleur torride…Cependant, dés que nous apercevons la blancheur de l’Acropole, nous oublions ces désagréments pour rester ébahis devant ce monument majestueux (été 2014).

Informations pratiques

Voici quelques infos pour venir, se loger, se déplacer dans Athènes.

  • Arrivée dans le centre-ville d’Athènes
    • Depuis l’aéroport Eleftéros Venizélos à Spata (27km au sud-est). Un service de navette en bus 24h/24 permet de relier l’aéroport au centre-ville ainsi qu’au port de Pirée. D’Athènes, la navette part de la Place Sindagma (bus Airport-Spata). Vous pouvez également utiliser le métro: 8 euros le voyage.
    • Depuis la gare d’Athènes: la Gare de Larissa (station Larissa, ligne 2) possèdent deux lignes de trains desservant le nord du pays ainsi que le Péloponnèse. Depuis la gare centrale, vous pouvez facilement accéder au centre-ville à pied, en métro ou encore en bus.
    • En voiture. Un Conseil: évitez de prendre le périphérique aux heures de pointe! Pour se garer, vous pouvez utiliser cette option: le parking prés du métro Katechaki. Pour trouver ce parking: sur le périphérique, suivre Ymittos Ring puis prendre la sortie Katechaki avenue. Au 4éme feu, prendre le boulevard Messogian, passer sous le pont puis l’entrée du parking se trouve à droite (indication P métro). De là, la station Katechaki se trouve à 200m et vous rejoignez le centre-ville en 10 min.Métro Athènes
  • Circuler dans Athènes
    • En métro. Il permet de découvrir facilement et rapidement Athènes. Il existe différentes tarifs: le ticket unitaire à 1.20 euros, le ticket à la journée à 4 euros (n’inclut pas le trajet vers l’aéroport), le ticket pour se rendre de l’aéroport au centre-ville est à 8 euros et enfin le 3 days tourist ticket à 20 € (qui inclut, lui, le ticket aller-retour de/vers l’aéroport). Attention aux pickpockets notamment prés des stations touristiques comme Acropole, Omonia ou Monastiraki. Pour plus d’infos sur les transports à Athènes, cliquez ici!
    • En bus. Ils sont gérés par l’ETHEL et fonctionnent de 5h à 23h30. Le tarif d’un ticket (en 2014) est de 1.20 euros. Attention, les contrôleurs sont nombreux!
    • En tramway. Il a été mis en service en juillet 2004, avec 2 lignes. L’une relit le centre d’Athènes à Glyfada ou Néo Faliro, l’autre part de Néo Faliro et longent la côte pour rejoindre Glyfada et Voula. Le tarif du billet (en 2014) est de 1.20 euros. Le tram est un peu lent mais si vous avez quelques jours à Athènes, c’est l’idéal pour rejoindre la côte sans passer par la case bouchons!
  • Se loger à Athènes: nous avons testé l’Hôtel Nana (Neofitou Metaxa 27-29, Larissis Station, Athènes). C’est un petit hôtel simple mais bien entretenu à quelques stations de métro de l’Acropole et de la Place Sindagma. Les chambres sont petites, la déco est spartiate mais à ce prix là on va pas se plaindre! Bon rapport qualité-prix et bonus, les chambres sont climatisées (c’est pas du luxe à Athènes vu la chaleur!) Tarif 34 euros la chambre double.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

 

Visite de l’Acropole : un site majestueux au cœur d’Athènes

L’Acropole domine la capitale grecque par sa blancheur et sa majesté. Je suis subjuguée par les lieux: la vue panoramique sur Athènes est impressionnante et la blancheur du marbre tranche avec le bleu azur du ciel…Un lieu incontournable, historique à ne surtout pas rater!

  • Accès: premier accès par le Péripatos, longue allée pavée grimpant sur le flanc nord du rocher de l’Acropole. Deuxième accès, le long du versant sud, par la rue Dionissou Aréopagitou, à sa jonction avec la rue Apostalou.
  • Tarifs: plein 12 euros, réduit 6 euros et gratuit pour les étudiants. L’entrée permet de visiter d’autres sites autour de l’Acropole comme l’ancien Agora et le Keramikos (Cimetière de céramiques). Attention: à partir de janvier 2016, le billet d’entrée vaudra 20 euros en tarif plein et 10 euros en tarif réduit (sans accès à l’ancien agora et au Keramikos).
  • Itinéraire visite: après les guichets, on commence l’ascension vers l’Acropole en passant par le Théâtre de Dionysos, la Bibliothèque d’Hadrien et enfin l’Odéon d’Hérode Atticus. L’Odéon a été complètement restauré et accueille aujourd’hui de nombreux concerts durant la saison estivale. Pour accéder au Parthénon, on emprunte le passage utilisé par les pèlerins lors des Panathénées (fêtes religieuses en l’honneur d’Athéna) jusqu’au Propylées (porte monumentale de l’Acropole). On est tout de suite impressionné par la splendeur et le gigantisme des bâtiments. Les lignes sont épurés et la blancheur du marbre contraste parfaitement avec le ciel…A l’intérieur de l’Acropole, vous pouvez admirer entre autres le Temple d’Athéna Niké (très bien restauré), la célèbre Parthénon (réalisé par l’ingénieux Phidias) mais également l’Erechtheion et son portique aux Caryatides (ce petit sanctuaire abritait la statue en bois d’Athéna, perso c’est mon coup de cœur de la visite!). Depuis le site, vous avez une vue à 360° sur Athènes avec une vue plongeante sur la mer Égée. C’est d’ailleurs, depuis cet éperon rocheux, que le roi Égée se serait jeté dans la mer croyant que son fils Thésée était mort en Crète en combattant le Minotaure…
    Plan Acropole Athènes

    http://deforge.eklablog.com

  • Les points de vue sur l’Acropole
    • L’Aréopage: ce promontoire rocheux se situe juste en face de l’Acropole. Au pied du rocher, une plaque de bronze et un escalier indique l’entrée du site. Dédié à Ares, cette colline a donné son nom au plus ancien conseil de la ville, l’Aréopage, à la fois tribunal judiciaire et conseil politique (pour terminer comme gardien des mœurs et des lois). Depuis son sommet, vous avez une vue magnifique sur l’Acropole! Le soir, c’est le lieu de rendez-vous favori des jeunes athéniens et des touristes notamment pour l’apéritif!
    • Mont Lycabette (par la route ou funiculaire). La légende raconte qu’Athéna apporta un énorme rocher afin de rapprocher son temple du ciel. Mais deux oiseaux noirs apparurent pour lui prédire de mauvais présages. Folle de rage, elle lâcha son rocher et l’abandonna sur place! Aujourd’hui, la petite Église Agios Georgos et un restaurant occupent le sommet du mont. Si vous voulez finir en beauté la journée, rendez-vous à la terrasse du restaurant pour admirer le coucher du soleil.
    • La colline des Muses et le Monument de Filopapos (monument abritant le sarcophage d’un prince d’origine syrienne, bienfaiteur d’Athènes). ATTENTION: nous avons voulu grimper en haut de cette colline, en fin de soirée, afin d’admirer l’Acropole (sur recommandation de notre guide). Arrivée au sommet, nous avons été agressés par deux individus détenant des couteaux. Il voulaient de l’argent, les téléphones et appareils photos…En déposant plainte à la police, ils nous ont informé que ces deux individus étaient connus des services et que la colline des Muses étaient un endroit à éviter de jour comme de nuit. Cette situation est vraiment désolante! D’autant plus que la vue, depuis le sommet, est vraiment magnifique! Je préfère vous avertir afin que vous évitiez toute déconvenue!
  • Le Musée de l’Acropole (tarif plein 5 euros, réduit 3 euros). Inauguré en 2009, le nouveau musée se situe au pied de l’Acropole. Ces grandes fenêtres en verre reflètent majestueusement le Parthénon…Il contient des pièces uniques notamment les frises du temple d’Athéna Niké ou encore des éléments architecturaux de l’Erechtheion. Le musée milite encore et toujours pour le retour des frises du Parthénon, détenus au British Museum depuis le XIXème siècle! La visite du Musée est un parfait complément à la visite de l’Acropole. Il permet d’en apprendre davantage sur l’histoire du peuple grec.

La visite de l’Acropole restera un moment inoubliable: j’ai enfin réalisé l’un de mes rêves d’enfance…

L’Athènes moderne : une ville gigantesque sans réelle charme

Nous terminons notre découverte d’Athènes par la visite de deux quartiers emblématiques: Plaka et Monastiraki. Nous sommes déçus par ces quartiers: beaucoup de touristes, une multitude de boutiques de souvenirs sans charme et une circulation importante…De plus, la ville semble s’être dégradée avec la crise.

Nous déambulons toute l’après-midi dans ces quartiers sans vraiment arrivés à les apprécier…Nous terminons notre journée par la Place Sindagma. C’est une grande place, sans véritablement de charme, qui depuis 2008, accueille de nombreuses manifestations contre la rigueur. On y trouve des banques, des fast-foods, l’hôtel de luxe Grande-Bretagne et le Parlement (en 1935 le Palais Royal et devenu le Parlement). Au pied du Parlement, les evzones en fustanelle et tsarouchia (jupe plissée et socques à pompons) montent la garde devant la tombe du soldat inconnu. C’est une visite folklorique, notamment au moment de la relevé, à faire si vous êtes dans le quartier…

Si vous avez le temps, vous pouvez terminer votre découverte d’Athènes par le Musée archéologique national (tarif plein 7 euros et réduit 3 euros). Il regroupe l’ensemble des chefs d’œuvre du monde grec de la période néolithique à l’époque romaine (à l’exception des vestiges de Delphes, Olympie, Crète et des sites macédoniens). Vous pouvez, entre autres, admirer les masques d’or Agamemnon, des stèles funéraires, de nombreuses statues antiques ainsi que la collection d’Antiquités égyptiennes. Ces collections font du Musée, l’un des plus riches au monde en terme d’antiquités. Pour plus d’infos cliquez ici!

Le coin des gourmets

Quelques petites adresses de restaurants à tester lors de votre visite à Athènes.

  • ♥♥ O Gyros Pou Gyrevis (rue Athanassiou Diakou): c’est le meilleur pita gyros auquel j’ai gouté lors de mon voyage! Il se situe rue Athanassiou Diakou, rue juste en face du métro Akropolis. Les pita sont à 4 euros et vous avez le choix entre bœuf et poulet. Un endroit idéal pour une pause lors de votre visite à Athènes!

Autour d’Athènes

Quelques idées de visites pour un séjour prolongé en Attique.

  • Le temple de Poséidon au cap Sounion. Ce magnifique temple se situe à seulement 60km d’Athènes. Posé sur un éperon rocheux, le temple à la gloire du Dieu des océans domine la mer Égée. Par beau temps, vous pouvez même apercevoir les Cyclades!
  • Le sanctuaire des mystères d’Eleusis, à 23km d’Athènes en direction de Corinthe. Le sanctuaire, basé à Elefsina, était un sanctuaire majeur durant l’Antiquité grecque.
  • Les îles d’Egine et Hydra (prendre le ferry au port du Pirée): baladez-vous sur ces îles paisibles où les voitures sont interdites!

A voir aussi

Quelques références de sites et de livres pour préparer votre voyage à Athènes.

  • Guide Lonely Planet Grèce, édition 2014, 27 euros.
  • Site de l’Office de Tourisme de Grèce cliquez ici!
  • Site de la ville d’Athènes cliquez ici!
  • Site du Musée de l’Acropole cliquez ici!
  • Site du Ministère de la Culture Grec (avec une description pour chaque site) cliquez ici!

Nous repartons d’Athènes avec une impression mitigée. Je suis complètement tombé amoureuse de l’Acropole: sa vue, ses lignes épurées, sa blancheur, son riche passé…Toutefois, je n’ai pas aimé la ville moderne. Athènes semble s’être abîmée sous l’effet de la crise. La ville est sale, étouffante et surtout très polluée…Malheureusement, selon moi, Athènes présente un intérêt uniquement pour l’Acropole et son musée antique.

Toutefois, mon roadtrip en Grèce continentale m’a totalement subjuguée. Je suis complètement tombée sous le charme des plages, de la gastronomie, des ses paysages de montagnes et bien sur de ses sites antiques chargés d’Histoire. Pour découvrir mon itinéraire en Grèce continentale cliquez ici!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “2 jours à Athènes!