Sifnos l’authentique des Cyclades 4


On continue notre périple dans les Cyclades, après Santorin et Milos, direction la petite île de Sifnos. Je dois dire que nous avons eu un coup de foudre immédiat pour cette île: des sentiers de randonnées, des villages de pêcheurs, des églises aux coupoles bleues, des criques, des oliviers… Sifnos correspond en tout points à l’image que je me faisais des Cyclades! Un paradis authentique et préservé, souvent délaissés à tort par de nombreux voyageurs…

Informations pratiques

Quelques infos pour venir, se loger et se déplacer à Sifnos.

  • Venir à Sifnos: depuis Milos nous avons emprunté le speedboat « Sifnos Jet », exploité par Seajets, pour arriver sur l’île de Sifnos en 40min (31€ pour 2 pers). Pour information, la ligne « Sifnos jet » relie le port du Pirée à l’île d’Ios en passant par Serifos, Sifnos, Milos, Folegandros et Santorin. Les compagnies de bateaux Zante, Golden Star Ferries et Aegan Speed Lines desservent également l’île.
  • Se loger: comme à notre habitude, nous avons réservé avec Airbnb.Notre airbnb à Sifnos
    • Une maison cycladique à Kamares: nous avons réservé une petite maison typique des Cyclades à seulement 5-10min à pied du port de Kamares. La maison se compose d’un coin nuit, une kitchenette, une grande salle de bain et surtout une grande terrasse face aux montagnes. Autre avantage: au bout de la rue à 500m, vous avez accès à la belle plage de Kamares. Une excellente adresse avec un bon rapport qualité-prix. Tarif en septembre 2019 : 50€ la nuit.
  • Se déplacer: Sifnos dispose d’un excellent réseau de bus KTEL reliant les principaux ports et villages de l’île entre eux. Le réseau est organisé en étoile avec comme centre névralgique Appolonia-Artemonias. Pensez à demander au chauffeur si vous devez changer de bus pour prendre une autre ligne car bien souvent un même bus circule sur plusieurs lignes. Durant notre séjour, nous avons essentiellement utilisé ce mode de transport ce qui nous a permis d’allier randonnées et bus (entre 1.80€ et 2.30€ selon la destination). En effet, ils permettent d’arriver à un point, de randonner et de repartir d’un autre point sans avoir besoin de faire de boucle ou d’utiliser une voiture. Le taxi peut également être une bonne alternative, avec des tarifs raisonnables, notamment pour aller à Kastro. En effet, peu de bus circule vers ce village en septembre. Par ailleurs, après notre randonnée nous avons du partager un taxi avec une autre voyageuse afin d’éviter d’attendre 3h à Kastro, en pleine pause sans aucun magasins ou bars d’ouverts… Enfin, nous avons loué un scooter sur une journée pour aller jusqu’au port d’Herronisos, tout au nord de l’île car en septembre seulement deux bus permettent de rejoindre ce village assez isolé. Nous avons loué le scooter chez « 1er Moto Car » à Kamares au tarif de 12€ la journée.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

Les randonnées à Sifnos

Sifnos est une île parfaite pour les amoureux des Cyclades en quête de nature et d’authenticité. Avec une dizaine de sentiers parcourant l’ensemble de l’île, Sifnos est considérée comme le paradis des randonneurs. C’est grâce à la randonnée que nous avons découvert les incontournables de l’île. Et je dois dire que Sifnos s’y prête particulièrement bien: un bon réseau de bus, des sentiers entretenus, de bons fléchages et une île de petite taille, parfait pour des randonnées à la journée. Pour commencer cet article, j’ai choisi de vous faire découvrir les 3 sentiers qui nous ont permis de tomber amoureux de l’île.

  • Artemonas – Monastère Panagia Poulati – Kastro (FACILE, 5km): cet itinéraire part du centre du village d’Artemonias, petit village avec des maisons blanches et des ruelles tortueuses. Puis, suivez le sentier en direction du Monastère Panagia Poulati situé au bord de la mer. Sur le sentier, vous pouvez profiter de paysages typiques des Cyclades avec des oliviers, une chapelle et en toile de fond la mer Égée. Une fois arrivée au Monastère Panagia Poulati, fermé lors de notre passage, suivez le sentier sur la gauche afin d’arriver à une petite crique aux eaux translucides, un véritable coin de paradis. Après une pause baignade, suivez pendant 30-40min le sentier le long de la côte en direction du village fortifié de Kastro. Une fois là-bas, perdez-vous dans ce village, véritable bijou de Sifnos.
  • Apollonia – Platis Gialos – Monastère Chryssopigi – Faros (MOYEN, 10km): le sentier débute au cœur du village d’Apollonia, chef-lieu de l’île. Pour rejoindre le port de Platis Gialos, on suit un sentier à travers le centre de Sifnos au milieu des oliviers, moulins abandonnées, chèvres et chevaux… Cela permet de découvrir une autre facette de l’île, plus rurale. Arrivés à la station balnéaire de Platis Gialos, vous pouvez profiter de sa plage, l’une des plus longues des Cyclades. Ensuite, remontez sur les hauteurs du village pour emprunter un autre sentier en direction de la mer et du Monastère Chryssopigi. Le Monastère est un haut lieu de culte pour les habitants de l’île. A son pied, vous pouvez profiter d’une pause baignade bien méritée avec vue sur la baie de Faros. Enfin, prenez le sentier aménagé qui permet de rejoindre en 20min le village de Faros. Si c’était à refaire nous ne ferions pas la partie Apollonia-Platis Gialos dans sa totalité. En effet au milieu de l’itinéraire, nous avons croisé une pancarte indiquant la direction du Monastère Chrissopigi. Je vous conseille de suivre cette direction car la portion Platis Gialos-Monastère n’est pas très intéressante car en majorité sur du bitume et en plein soleil.
  • Platis Gialos – plage de Fykiada – Vathi (DIFFICILE, 14km): sans conteste la plus belle mais la plus difficile des trois randonnées. Le sentier commence à Platis Gialos puis grimpe à flanc de colline pour atteindre les hauteurs du village. A partir de ce moment, cette zone est uniquement accessible à pied ou en bateau. Une fois la première montée effectué, on descend en direction d’une plage de rochers juste en face de l’île Kitriani. Le sentier longe la côte, il faut alors slalomer entre les rochers, avant de s’enfoncer dans les terres au milieu des oliviers et des ruines d’une ancienne bergerie. Point d’étape au milieu du sentier, la paradisiaque plage de Fykiada. Prenez le temps de vous baigner et de faire une pause pique-nique car ensuite il faut attaquer une montée assez raide. Arrivée en haut, la vue sur la baie de Fykiada est juste superbe, un panorama à couper le souffle! Une fois la partie la plus difficile terminée, on descend par étape en direction du village de pécheurs de Vathy. Ici il suffit d’apprécier le calme, une bonne baignade et une bière bien fraîche.

Kamares et son charme tranquille

Avant de réserver notre logement à Kamares, j’avais longuement hésité avec le village d’Apollonia présenté comme typiquement cycladique et plus central pour visiter l’île. Je n’ai absolument pas regretté mon choix! Kamares est un port plein de charme avec ses restaurants, bars et boutiques de poterie. Selon moi c’est le lieu de séjour idéal, notamment pour les familles, car on peut profiter de sa longue plage et de beaux couchers de soleil (la plage est référencée comme étant « drapeau bleu »). Le soir, le village est assez animé ce qui fait un lieu de promenade agréable. Enfin, une ligne de bus permet de rejoindre Apollonia en 10min. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance de ce village, pourvoir observer le va-et-vient des bateaux ainsi que son environnement naturel, entouré de montagnes.

Apollonia et ses ruelles fleuries

Le chef-lieu de l’île rassemble la plupart des hôtels, banques et bars branchés. Typiquement cycladique, Apollonia se compose de ruelles tortureuses, de maisons blanches et de nombreuses petites églises aux coupoles bleues. La visite du village est assez agréable et on ne peut que tomber sous le charme des cours fleuries et des chapelles si photogéniques. Si vous souhaitez profiter des boutiques et cafés, ne faites pas comme nous, et évitez de visiter Apollonia entre 15h et 17h pendant l’heure de la pause journalière. N’hésitez pas à visiter la cathédrale Agios Spiridon afin d’admirer l’icône de Chryssopigi, si elle ne fait pas l’objet d’une rotation de foyer en foyer comme c’est la tradition. Sinon, pour les amateurs, vous avez le musée d’Art populaire.

Les ports de pêche de Sifnos

Sifnos regorge de petits ports de pêche si caractéristiques des Cyclades et qui font tout le charme de l’île.

  • ♥♥ Cheronissos: petit port de pêche à l’extrémité nord de l’île, blotti au creux d’un bras de mer qui le protège des vents. On y trouve deux tavernes, une micro épicerie et quelques chambres. On y vient pour cet impression unique d’être au bout du monde et pour sa douceur de vivre. Sur les hauteurs du village, accessible par un sentier en 30min, vous trouverez le monastère Agios Georgios. De là, vous avez un superbe panorama sur la pointe nord de l’île mais également sur Sérifos. Pour un spot baignade tranquille: prenez le sentier qui part sur la gauche, à l’opposé du village, depuis le parking. Une petite crique rocheuse, permet de se baigner et d’admirer de beaux fonds marins.
  • ♥ Faros: principal port jusqu’en 1883, aujourd’hui Faros se résume à un micro port de pêche, une plage de sable et quelques tavernes. Encore un lieu où il fait bon vivre sur Sifnos! Des sentiers permettent d’accéder à d’autres plages et surtout au Monastère de Chryssopigi en seulement 30min. Ce monastère, construit en 1650, est posé sur une avancée rocheuse. Dédié à Notre-Dame-de la Source d’or, sainte patronne de l’île, c’est un haut lieu de pèlerinage. Par ailleurs, on dit que c’est ici même que débuta la guerre d’indépendance en 1821, long combat auquel Sifnos va participer activement. Au pied du monastère, les rochers permettent de faire une agréable pause baignade.
  • ♥ Vathi: petit village paisible qui s’est développé le long d’une longue plage de sable fin, un peu comme Loutro en Crète. C’est depuis le port de Vathi que partaient les poteries dePlage de Vathi Sifnos en direction de l’ensemble de la méditerranée jusqu’en Égypte! Aujourd’hui, on vient en couple ou en famille pour profiter de la tranquillité des lieux. Pas de bars branchés et aucune voiture dans le centre, elles restent sur un parking à l’entrée du village. Si vous souhaitez loger à Vathi il faut s’y prendre longtemps à l’avance car le village ne compte que quelques chambres.
  • Platis Gialos: station balnéaire qui possède l’une des plus longues plages de sable fin des Cyclades. Ici, rien d’autres à faire à part bronzer en sirotant un cocktail. Pas adeptes de ce genre d’activité nous n’avons pas vraiment apprécié l’endroit. Par contre, pour les amateurs de farniente et de sports nautiques c’est l’endroit idéal car la station dispose de pensions et hôtels de standing, des jet-ski et bouées à louer…

Kastro: le bijou de Sifnos

Perché sur une colline dominant la mer Égée, Kastro est sans conteste le plus beau village de Sifnos. Habité dés l’antiquité et fortifié durant la période de domination vénitienne, le village va demeurer la capitale de l’île jusqu’en 1832 et son déplacement à Apollonia. Pour apprécier les lieux, rien de tel que de se perdre dans son dédale de ruelles. On admire les cours intérieures fleuries, les portes et fenêtres colorées et, chose extraordinaire, le village a conservé d’énormes bancs en marbre datant de l’époque romaine. Après une visite du village et de son kastro, partez à la découverte de la célèbre chapelle des Sept-Martyrs. Cette petite chapelle a été construite sur un rocher, relié au village par une volée d’escaliers. Possibilité de se baigner au pied de la chapelle tout en profitant d’une belle vue sur la côte. Pour un autre spot baignade, prenez la direction du port de Seralia et de sa petite plage (15min à pied depuis Kastro)

Coin des gourmets

Quelques adresses pour tester les spécialités de Sifnos.

  • Passione Italiana (Kamares): excellente pizzeria travaillant essentiellement des produits frais et faits maison. Vous avez le choix entre un plat du jour, des pizzas mais également des pâtes fraiches.
  • O Simos (Kamares): restaurant proposant exclusivement des plats de l’île. Je vous conseille la soupe de pois chiche, spécialité de Sifnos, le porcelet au citron ou encore le chevreau. Excellents plats à petits prix.
  • Symposio (Vathi): une taverne authentique à Vathi au bord de la plage derrière l’église. On y sert dans un cadre familiale, les pieds dans l’eau, des plats savoureux à petits prix. Ici on prend le temps de savourer les plats et la vue.
  • Bar Kavos (Kastro): un bar avec une jolie vue, un patron haut en couleurs et des cocktails à petits prix. Une adresse décalée à Sifnos mais ouverture uniquement à partir de 18h00.

A voir aussi

Des références de sites et de livres pour préparer votre séjour à Sifnos.

  • Guide GeoGuide « Iles grecques et Athènes » 15,50€.

Sifnos est sans conteste notre île coup de cœur. Un bijou d’authenticité et de tranquillité en plein cœur de la mer Égée. Ici, il règne une atmosphère particulière, on y sent toute l’âme des Cyclades. Si vous hésitez encore, inscrivez Sifnos dans votre itinéraire…

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Sifnos l’authentique des Cyclades