Sérifos, l’île méconnue des Cyclades 2


Après Santorin, Milos et Sifnos, nous attaquons la dernière partie de notre voyage dans les Cyclades par 5 jours sur l’île de Sérifos. Nous avons choisi Sérifos un peu par hasard car proche de Sifnos, de petite taille et surtout, j’avais remarqué qu’il y avait peu d’infos sur cette île, ce qui a attisé ma curiosité. Je dois dire que je ne suis pas immédiatement tombé sous le charme de l’île, et puis, au fil des découvertes, j’ai peu à peu apprécié ses paysages sauvages dignes de l’Écosse. C’est certain, l’île saura vous charmer grâce à ses reliefs vallonnés, son riche passé minier et ses plages aux eaux turquoises…

Informations pratiques

Quelques infos pour venir, se loger et se déplacer à Sérifos.

  • Venir à Sérifos: depuis Sifnos nous avons emprunté le speedboat « Sifnos Jet », exploité par Seajets, pour arriver sur l’île en 20min (30€ pour 2 pers). La ligne « Sifnos jet » relie le port du Pirée à l’île d’Ios en passant par Serifos, Sifnos, Milos, Folegandros et Santorin.
  • Se loger: comme à notre habitude, nous avons réservé avec Airbnb.
    • Un appartement à Livadi: nous avons loué un appartement à 10min à pied du centre de Livadi juste en face de la mer. Bien équipé, il comprend une cuisine, un coin salon, une chambre indépendante et une salle de douche. Il dispose d’un petit coin terrasse à l’avant et d’une grande terrasse pour diner à l’arrière avec vue sur Chora. Localisation et rapport-qualité à prix idéal. Tarif en septembre 43€/nuit.
  • Se déplacer: en septembre, Sérifos dispose d’une seule ligne de bus à destination de Chora (tarif 1.80€/pers). Nous avons donc loué une voiture chez « Rent a car Poseidon », sur le port de Livadi,  au tarif de 60€ les 2 jours. C’est certainement la pire voiture que nous avons eu jusqu’à présent mais elle roulait bien et c’était le tarif le moins cher. Attention si vous partez durant l’été, il y a peu de loueurs sur Sérifos et les prix grimpent vite entre 45-55€/jour.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

Livadi et son ambiance paisible

Livadi est à la fois le port et la principale station balnéaire de Sérifos. Le village est niché au milieu d’une immense baie protégée par les vents. Tout au long du débarcadère et de la plage principale on trouve des bars, restaurants et cafés. Certains restaurants proposent même de diner les pieds dans le sable! Toutefois, l’ambiance se veut paisible et le tourisme essentiellement familial. Plusieurs plages sont accessibles à pied depuis le centre de Livadi: la plage principale d’Avlomonas, la plage Livadakia le long du camping (la plus belle avec sable fin, eaux turquoises et tamaris) et la petite baie de Karavi (idéal pour une pause détente au calme). Livadi n’est pas aussi joli que d’autres ports des Cyclades mais c’est un excellent point de chute pour visiter l’île.

Sur les hauteurs du village de Chora

L’ancienne capitale de Sérifos s’est développée de part et d’autres d’une colline sur les hauteurs de Livadi. Le résultat: une cascade de maisons blanches aux rues tortureuses. Dans la ville basse de Chora, vous trouverez la belle église colorée d’Evangelistrias ainsi que le Musée populaire. Continuez de grimper pour atteindre la place principale du village, la placette Pano Piatsa. Sur cette place, vous trouverez l’hôtel de ville (avec sa façade néo-classique), l’église Agios Athanasios et sa coupole bleue ainsi que de nombreux cafés aux chaises colorées. De là, suivez le chemin en direction des ruines du kastro vénitien en passant par de petites ruelles. Depuis le kastro, vous aurez une superbe vue avec au premier plan les églises Agios Konstantinos et Eleni, la baie de Livadi et au loin Sifnos. Pour une autre vue carte postale, dirigez-vous vers les moulins à la sortie du village (sur la gauche au niveau de l’arrêt de bus). Vous allez pouvoir observer trois anciens moulins très bien conservés. Prenez de la hauteur pour avoir une belle perspective avec les moulins, le village et en arrière plan le kastro. Venir à Chora: en bus depuis le port de Livadi en 10min (1.80€/pers), ou par l’ancien chemin des muletiers depuis le centre de Livadi en 45min-1h (3km, essentiellement des marches, environ 250m de dénivelé)

Les plages paradisiaques de Sérifos

La péninsule de Livadi abrite trois des plus belles plages de Sérifos. Avec le soleil, le sable fin et l’eau turquoise, on a vite l’impression d’être arrivé dans les Caraïbes. Nous avons décidé de découvrir ces trois plages à pied par une boucle de 10km. Un bon moyen pour alterner promenade et baignades.

  • Lia: la plus petite et la moins spectaculaire des trois plages. On y accède par un sentier se terminant par une zone humide avec quelques palmiers et lauriers. Nichée entre deux falaises surmontées de quelques villas, les eaux y sont calmes. Peu fréquentée surtout le matin, le naturisme y est  toléré.
  • ♥ ♥ Agios Sostis: selon moi, c’est la plus belle plage de Sérifos. Depuis le sentier, la plage offre un panorama grandiose: du sable blond, une eau turquoise, des rochers couleur sable et au milieu une chapelle d’un blanc éclatant. Un véritable coin de paradis… mais qui doit probablement être bondé en été.
  • Psili Ammos: longue plage de sable fin avec une eau tintée de bleu turquoise et de vert. Encore une fois, le décor est superbe Dommage que les villas se multiplient le long de la baie.

Si vous souhaitez continuer, vous avez la plage Agios Ioannis, au nord de Psili Ammos avec ses quelques tamaris et ses eaux translucides.

Le Nord de Sérifos: entres criques et monastère

Lors de notre première journée de location de voiture, nous avons décidé de nous concentrer sur la partie nord de l’île. Au programme: la visite du monastère emblématique de Sérifos, des pauses baignades et et un sentier en bord de mer.

  • Monastère Taxiarques (entrée libre): bâti en 1572 pour les taxiarques, les généraux des armés célestes Michel et Gabriel, le lieu est facilement repérable depuis la route. Il fut à de nombreuses reprises pillés par les pirates d’où sa transformation au fil des ans en véritable forteresse. Une fois à l’intérieur, on a l’impression d’être dans un véritable havre de paix avec le blanc immaculé des bâtiments et les multiples plantes et fleurs. Le bâtiment se compose d’une soixantaine de cellules réparties autour d’une église centrale à dôme blanc (à l’intérieur vous pouvez admirer l’icône miraculeuse de St Michel, une superbe iconostase…). De par l’organisation du lieu, on ressent parfaitement cette vie en vase clos tourné vers la prière. Malgré l’absence d’indication, n’hésitez pas à vous arrêter pour visiter ce lieu assez unique. Ouverture de 11h à 13h chaque jour.
  • Plage de Platis Gialos: plage isolée au fond d’un bras de terre. Le lieu étant difficile d’accès, vous y serez tranquille pour une pause baignade. A proximité une taverne, fermée en septembre, et au pied une petite crique complétement déserte.
  • ♥ Baie de Sykamia: longue plage de galets avec des airs de bout du monde. On y accède par une route assez pentue puis par une piste à travers les roseaux. Après une pause baignade, prenez le sentier sur la gauche à travers les rochers (le balisage est matérialisé par des fléches blanches peintes sur les rochers). Après une petite grimpe, on suit le sentier le long de la côte pour atteindre deux plages ainsi que la chapelle Agios Nikolaos. Le sentier continue au-delà pour atteindre d’autres criques isolées.

La côte sud de Sérifos: une nature sauvage préservée

La partie la plus belle, la plus sauvage et la plus grandiose de Sérifos. Avec ses montagnes et ses criques cachés, j’ai eu l’impression de me retrouver… en Écosse! Si vous n’avez que quelques jours sur l’île, je vous conseille de vous rendre directement dans ce coin encore préservé.

  • Plage d’Avesalos: la plage est accessible par une piste caillouteuse en pente. Une fois arrivée, je trouve qu’elle n’est pas vraiment géniale avec notamment la présence de nombreuses algues. Toutefois, les paysages le long de la route sont juste magnifiques. Un coin pas vraiment incontournable à mon avis.
  • ♥ Tour blanche: cette tour de la période hellénistique (environ 300 av JC) était utilisée comme position défensive pour protéger cette partie de Sérifos riche en minerais. Partiellement reconstituée, la vue depuis son esplanade sur toute la partie sud-ouest de l’île est grandiose.Mega Livadi, Sérifos
  • ♥♥ Mega Livadi: ce village abandonné à l’ambiance far-west est niché dans une jolie baie. Pendant longtemps, le village a vécu de l’exploitation minière grâce à l’installation du siège social de l’entreprise Sérifos Spiliazeza. De cette activité, il reste un vieux pont rouillé, quelques wagons, les vestiges de l’imposant siège social de la compagnie mais également un monument en hommage aux victimes de l’émeute de 1916 au cours de laquelle des policiers ont abattu des mineurs. Un village hors du temps, unique dans les Cyclades! Sur place, une belle plage et deux tavernes avec vue sur la mer.
  • ♥♥ Plage Malliadiko: belle plage complétement isolée et assez difficile à trouver. Il faut suivre un sentier non indiqué depuis la route principale, se garer en hauteur pour enfin rejoindre la plage par une piste de terre. A l’arrivée, une plage de sable noir complétement déserte, coincée entre deux falaises avec quelques tamaris pour l’ombre…Cordonnées GPS de la plage: 37°08’02.8″N 24°26’39.8″E
  • Baie de Koutalas et Vagia: deux belles baies tout au long desquelles on trouve des villas et pensions. Un complexe hôtelier vient d’être achevé sur la plage de Vagia qui était jusque-là encore sauvage… Toutefois, le lieu peut s’avérer agréable pour la location d’une villa car il bénéficie d’un accès direct à de longues plages de sable fin.
  • Plage de Kalo Ampeli: nous n’avons pas pu accéder à cette belle baie car le soleil commençait à se coucher. La plage se trouve à 10min de Livadi et est accessible par une piste assez caillouteuse puis par une marche de 15min. Une fois arrivé, vous trouverez une baie de sable fin préservé et des eaux cristallines. Petite déception du séjour de ne pas avoir pu découvrir ce lieu.

Le coin des gourmets

Quelques adresses pour tester les spécialités de l’île de Sérifos.Taverne Kyklopas

  • Gyros Tookie (Adamas): restaurant de gyros à petits prix (2.80€). Toutefois, l’accueil s’avère peu sympathique, à faire mais à emporter.
  • Restaurant Takis (Adamas): restaurant de poissons avec des tarifs un peu élevés surtout que la qualité n’est pas au rendez-vous.
  • Bar Stou Stratou (Chora): bar sur la place centrale de Chora, tarif un peu élevé mais accueil sympathique.
  • Taverne Kyklopas (Mega Livadi): l’une des deux tavernes présentes dans le village de Mega Livadi. Service avec le sourire, plats maison et portions généreuses à petits prix. Une des meilleures adresses de notre séjour dans les Cyclades.

A voir aussi

  • Guide GeoGuide « Iles grecques et Athènes » 15,50€.

L’île de Sérifos a été une belle découverte. Pas de coup de foudre immédiat, comme à Sifnos, mais nous avons appris à l’apprécier au fil des jours et et de ses paysages. Une île tranquille, idéale pour terminer en douceur ce premier voyage à travers les Cyclades.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Sérifos, l’île méconnue des Cyclades