Lanzarote l’île aux mille volcans 6


Après Tenerife en mai, nous sommes de retour aux Canaries pour découvrir l’atypique île de Lanzarote durant deux semaines (juillet 2021). Nous devions déjà la découvrir en 2020. Après l’annulation des vols, nous avons choisi de déplacer les billets plutôt que de demander le remboursement et heureusement car nous avons été charmé. Durant deux semaines, nous avons parcouru en long et en large l’île la plus septentrionale et orientale des Canaries. Lanzarote se trouve à seulement 100km du Maroc et ses paysages ont été façonnés par les nombreux volcans qui la compose à tel point que nous avions souvent l’impression d’être tantôt sur Mars tantôt sur la Lune. Mais surprise, on y trouve également des plages paradisiaques dignes des Caraïbes…

Informations pratiques

Quelques infos pour venir, se loger et se déplacer sur Lanzarote.

  • Venir à Lanzarote: depuis Nantes nous avons réservé nos  billets avec la compagnie Volotea (380€ pour 2 personnes). Il faut compter 3h30 de vol et le décalage horaire est d’1h00 avec la France.
  • Se loger: nous avons déniché une pépite sur airbnb, une petite maison/studio de 45m² « la Casa Bernardo », avec en prime une magnifique piscine (tarif en juillet 2021 36€/jour). Le logement se trouve dans la petite commune de Nazaret, très centrale pour visiter l’île, à 100m de Lagomar (le restaurant/musée inspiré de César Manrique) et à 10min de Teguise. Le airbnb est une grande maison habitée par Conchi et son mari, ils ont rénové toute une dépendance pour en faire trois logements indépendants. Le studio dispose d’un salon, d’un coin chambre séparé du salon  par une bibliothèque, une petite cuisine et une salle de douche. Le lieu possède un jardin superbe avec de nombreux palmiers et cactus et une piscine avec une vue tout simplement spectaculaire sur la baie d’Arrecife et les volcans. Nous avons eu un gros coup de cœur pour le lieu, je vous le recommande les yeux fermés.
  • Se déplacer: nous avons réservé une petite voiture, Toyota Aygo, pour 15 jours chez Top Car au tarif de 283€. Je recommande également cette agence: contrat clair incluant deux conducteurs, pas de problème lors de la récupération ou le dépôt du véhicule, voiture propre et en bon état.
  • Formalités avant le départ (COVID): les voyageurs doivent présenter un test PCR/antigénique de moins de 48h ou une vaccination complète de plus de 14 jours. Vous devez également remplir un formulaire en ligne avant l’entrée en Espagne. Ce formulaire peut être rempli à l’avance mais ne peut être finalisé que 48h avant le départ. A l’issue de cette finalisation, vous recevrez par mail un QR Code à présenter à votre arrivée. Pour le retour en France, vous devez effectuer un test PCR ou antigénique de moins de 24h ou être vacciné. Je vous conseille de faire ce test via Megalab-Eurofins à l’aéroport de Lanzarote. Le test PCR coûte 70€ et antigénique 30€, paiement sur place ou en ligne, facture envoyée immédiatement par mail, résultat en 12h pour PCR et 1h pour antigénique.

Balade dans les jolies rues de Teguise

On commence notre découverte de Lanzarote par Teguise son ancienne capitale, avant de faire notre premier plongeon dans une plage paradisiaque…

  • ♥ Teguise: ancienne capitale de l’île, c’est le centre historique de Lanzarote. Construit en 1428 par le normand Jean de Bethancourt, le nom de ce village vient de la princesse guanche « Teguise », native des lieux et épouse du conquérant. Teguise est classée d’intérêt historique, ce qui fait qu’elle a conservé tout son charme. Je vous conseille de déambuler au hasard dans ses rues aux maisons blanches et aux portes et volets vert, il y règne un petit côté Amérique Latine. Pour plus d’animation, venez découvrir ce village le dimanche matin lors de son marché artisanal de 10h00 à 14h00. TeguiseTeguise est sans conteste le plus beau village de Lanzarote.
  • Costa Teguise: à 15min de Teguise, cette station balnéaire offre de belles plages de sable fin. A Lanzarote, grâce à l’architecte César Manrique, les bâtiments sont de taille raisonnable et d’une faible hauteur. Ainsi Costa Teguise, comme les deux autres stations balnéaires de l’île, sont plutôt agréables et bien aménagées. Il suffit d’emprunter sa promenade en bord de mer et de s’éloigner des plages principales pour trouver une plage tranquille aux eaux turquoises. Au final, même si je ne suis pas fan des stations balnéaires, Costa Teguise s’avère un endroit agréable pour piquer une tête après la visite de Teguise.
  • Les rochers d’El Mojon: sur la route du retour, nous tombons sur ce lieu complétement désert au pied d’un volcan. Le site se compose de nombreuses formations géologiques formant des grottes et des arches. On a l’impression de visiter un village creusé dans la roche volcanique au milieu d’un paysage lunaire. Je vous recommande ce lieu complétement atypique et gratuit!

Sur les traces de César Manrique

Lanzarote a su conserver toute son authenticité grâce à l’œuvre d’un natif du pays : César Manrique. Après avoir vécu un peu partout dans le monde, dont New-York, cet artiste pluridisciplinaire revient à Lanzarote à la fin des années 60 avec un objectif, préserver son île: « Pour moi, il s’agit du lieu le plus beau de la terre. Je me suis rendu compte que, s’ils sont capables de le voir à travers mes yeux, ils penseraient alors la même chose que moi« . Il va alors arpenter l’île pour convaincre les habitants de conserver l’architecture traditionnelle. Avec l’aide de son ami Pépin Ramirez, Président du gouvernementJardin des cactus Lanzarote des Canaries, il se lance dans la rédaction d’une norme architecturale (interdiction des panneaux publicitaires, des bâtiments de plus de deux étages, utilisation de l’architecture traditionnelle) ainsi que dans des constructions ambitieuses. En 1978, il reçoit le prix mondial du tourisme et de l’écologie. Aujourd’hui encore l’île regorge de ses œuvres: Jardin des Cactus, Mirador del Rio, Lagomar, Monument au paysan, Cueva de los Verdes, Jameos del Agua…Si vous souhaitez visiter plusieurs de ces monuments, je vous conseille de prendre l’un des trois abonnements de l’office de tourisme afin de faire quelques économies. Selon le pass que vous choisissez vous avez accès aux monuments cités mais aussi la fondation César Manrique….plus d’infos ici!

Nous avons choisi de ne visiter que le Jardin des cactus (6,50€/pers), car nous n’étions pas attiré par les autres lieux. Ce jardin, abritant plus de 4500 espèces de cactus, a été aménagé par César Manrique au pied d’un ancien moulin à « gofio ». Le jardin est magnifique et ses vues sur les volcans sont impressionnants. Toutefois, j’ai été frustrée car le jardin ne contient aucune explication sur les différentes espèces ou une exposition sur son aménagement, le projet de l’artiste…On observe les différentes espèces en restant sur notre faim, nous n’en savons pas plus sur les cactus que lors de notre arrivée. Enfin, vu le prix, la boisson de cactus devrait être comprise dans le prix et non à 3€! Un beau jardin mais qui mériterait à être plus pédagogique.

Le nord de Lanzarote et ses falaises spectaculaires

Le nord de Lanzarote possède un caractère sauvage avec ses falaises spectaculaires, ses spots de surfs, ses villages paisibles et ses lagons…Ce coin de l’île a été un coup de cœur et nous y sommes retournés plusieurs fois pour profiter de ses différents paysages.

  • ♥♥ Caleta de Famara: petit bourg au pied des impressionnantes falaises Risco de Famara. La plage de Caleta de Famara est connu pour être un spot de surf très renommé sur l’île, il est souvent impossible de s’y baigner à cause des vagues. Le bourg se compose de maisons blanches, de rues souvent bien ensablées et de bons restaurant de poissons! Avec les nombreuses boutiques de surf, il y règne une ambiance baba cool plutôt sympa surtout en fin de journée quand les terrasses se remplissent. On a adoré cette plage et cette ambiance plutôt bohème.Monte Corona Lanzarote
  • Haria: petit village typique de Lanzarote, Haria est surnommée « la ville aux mille palmiers » tant la vallée regorge de ses spécimens. Le centre est petit mais vraiment très mignon avec ses maisons blanches, ses palmiers et bougainvilliers.  La rue menant à l’église du village se compose de quelques boutiques d’artisanat et de tavernes aux terrasses ombragées, le lieu idéal pour un déjeuner au calme.
  • Vue à proximité du mirador del Rio: depuis Haria nous avons emprunté la route longeant la côte en direction du mirador del Rio. Selon moi, il n’est pas nécessaire de payer l’entrée au mirador car la vue depuis la route est similaire à celle-ci et en plus vous ferez des économies! Garez-vous sur le parking du mirador et longez la route à pied pour avoir les vues sur l’île de la Graciosa et les falaise Risco de Famara.
  • ♥ Monte Corona: le plus haut volcan du nord de Lanzarote. Nous avons fait une petite rando pour atteindre son cratère, pour plus de détails voir le « Coin des randonnées ».
  • ♥♥ Caleton Blanco: cette plage est unique à Lanzarote. Elle se compose d’un sable blanc mais également de rochers volcaniques issus de la coulée de lave de Monte Corona. A marée basse l’eau, bloquée par la roche volcanique, forme une multitude de lagons à l’eau cristalline. Je vous conseille depuis le parking, de marcher en direction d’Orzola afin d’avoir votre lagon personnel.
  • Punta Mujeres: port de pêche typique de l’île avec ses maisons blanches et ses barques multicolores. Punta Mujeres est connue sur l’île pour ses piscines naturelles, agréable lieu de baignade même quand la mer est agitée.

Lanzarote et la côte est: un spot snorkelling et une pépite encore confidentielle

Dans ce coin de l’île, nous avons eu un coup de cœur pour une plage de la station balnéaire de Puerto del Carmen ainsi que pour le village paisible de Playa Quemada, perdu au bout d’une longue route déserte…

  • Arrecife: nous avons passé une matinée dans la capitale paisible de Lanzarote. Pas de coup de cœur mais j’ai bien aimé la promenade le long du Charco de San Ginés, lac urbain avec ses barques multicolores. Le Castillo San Gabriel vaut également le coup d’œil notamment pour sa vue sur la ville. Pour une pause baignade, je vous recommande la plage à côté de l’Arrecife Grand Hotel, une belle plage de sable blond abrité au cœur d’une baie…un vrai lagon!
  • Puerto del Carmen: sans doute la station la plus animée de Lanzarote avec ses longues plages bordées de bars et restaurants. Comme vous vous en doutez, je n’apprécie pas forcément ce genre d’endroits… et bien je dois dire que nous avons trouvé une pépite, nous y sommes même revenus plusieurs fois! Garez-vous au port de Puerto del Carmen (avenue del Varadero), la promenade en bois le long de la marina est plutôt sympa. Ensuite longez la côte pour arriver à la Playa Chica, juste derrière « Bar playa ». Cette petite plage est coincée entre deux avancées rocheuses. Une de nos plages préférées car les fonds marins sont superbes, il suffit de longer les parois rocheuses avec masques et tubas pour voir des poissons de toutes les couleurs! C’est le point de départ des nombreuses sorties plongée en quête du fameux requin ange, requin inoffensif qui se reproduit uniquement sur cette plage. Allez-y en semaine et évitez le week-end car c’est une plage très prisée des habitants de l’île. Après Playa Chica, un chemin mène à une autre petite plage agréable au pied de l’Hotel Fariones puis à longue plage Playa Blanca.
  • ♥♥ Playa Quemada: un petit village perdu au bout d’une longue route au pied des montagnes Los Ajaches. Ici la tranquillité règne: des plages de galets ou de sable noir, des petites maisons blanches, deux restaurants et le calme absolu. Un lieu hors du temps, qui m’a beaucoup rappelé certains villages d’Uruguay… Lors de notre deuxième passage dans le village, nous avons emprunté un sentier en hauteur pour découvrir ses plages isolées et les magnifiques montagnes Los Ajaches, voir le « Coin des randonnées ».

Sur la route des vins avec modération!

La région viticole de la Geria se trouve à l’est des célèbres Montana del Fuego entre les villages d’Uga et Masdache. Cette partie de Lanzarote a été complétement recouverte de cendres pendant la terrible éruption de 1730-1736. Après le séisme, les paysans de la région ont du creuser des trous jusqu’à parfois 1m de profondeur pour atteindre une terre arable. Ils ont placé au centre de ces trous des pieds de vignes qu’ils ont recouvert de gravier volcanique, pour capter l’humidité, et entourés de petits murets afin de protéger les plantes du vent. Aujourd’hui, on traverse cette région façonnée par la main de l’homme par une route panoramique bordée de bodegas. Un paysage lunaire qui est pourtant la région agricole la plus prospère de l’île! Le contraste entre la terre volcanique, le vert des vignes et au loin le rouge des Montanas del Fuego est sublime surtout au petit matin ou au coucher du soleil..le tout avec un bon verre de vin!

Pour cela, il ne faut pas hésiter à pousser la porte des bodegas de la région. Voici une petite sélection:

  • ♥ Bodega Rubicon: la visite commence par le domaine, une ancienne ferme du XVIIe siècle complétement ensevelit durant l’éruption, avec laBodega Rubicon - Lanzarote découverte de l’ancien pressoir à raisins, la cave, la bibliothèque…avant de déguster un verre sur sa terrasse à l’ombre d’un immense arbre. C’est le vin que nous avons le plus apprécié lors de nos dégustations. Nous avons particulièrement aimé le vin blanc semi dulce et le rosé. L’établissement dispose également d’un excellent restaurant.
  • Bodega El Griffo: c’est la bodega la plus ancienne de l’île et parmi les dix plus anciennes d’Espagne. Cette bodega familiale abrite le musée du vin (15€ avec visite du domaine/dernière visite à 16h ou 5€ le musée uniquement) et un bar plutôt agréable et ombragé. C’est le célèbre César Manrique qui a dessiné son logo actuel. Vous pouvez accéder directement au bar de la bodega sans faire la visite du musée. Nous avons particulièrement apprécié le vin rouge Ariana.
  • Bodega La Geria: juste en face de la bodega Rubicon, c’est la plus célèbre de l’île. Son parking offre des points de vue sur le vignoble et les montagnes de feu exceptionnels. Nous n’avons pas visité le domaine mais gouter son vin dans un restaurant, c’est celui que l’on a le moins aimé.

Pourquoi nous n’avons pas visité le parc Timanfaya

Si vous commencez vos recherches sur Lanzarote vous allez certainement lire que la visite du parc Timanfaya, las Montanas del Fuego, est un incontournable de tout séjour sur l’île. Après quelques lectures, nous avons décidé de faire l’impasse sur cette visite pourtant mise systématiquement en avant dans les guides ou articles de blogs. Tout d’abord, je trouve que l’entrée du parc naturel est cher 12€/adultes et 6€/enfant. Une fois arrivée au cœur de parc, interdiction de descendre de voiture sur la route y menant, il faut se garer sur un immense parking au pied d’un restaurant qui propose différentes démonstration: cuisson de viandes dans la terre volcanique, geysers… Personnellement, je ne suis pas une adepte de ce genre de démonstrations. Ce quiLe centre des visiteurs et d'interprétation à Mancha Blanca m’a convaincue c’est de lire que la visite du parc se fait uniquement en bus sans aucun arrêts pour admirer les volcans à l’air libre. En plus, il parait que ça se bouscule pour être du bon côté du bus… Une autre activité populaire dans le parc, la visite à dos de chameau. Les chameaux ont beaucoup été utilisé par le passé pour aider aux champs et aux transports de marchandises. Aujourd’hui, ils baladent les touristes à la queue leu-leu dans les dunes. Nous avons été voir les chameaux au point de départ des circuits et bien ça ne donne pas envie. Les animaux sont parqués les uns derrière les autres dans un petit espace et ils passent leur journée à faire des allers retours sur le même sentier. Lors de la promenade, les chameaux sont tellement proche que le tête de l’un vient frapper le derrière de l’autre! Nous sommes pour le respect du bien être animal et je ne cautionne absolument pas l’utilisation d’animaux pour des activités purement touristiques. Ces activités sont d’un autre temps, et il faudrait les boycotter pour que cela cesse enfin.

Nous n’avons donc pas visité l’intérieur du parc Timanfaya mais en faisant quelques activités à sa périphérie nous avons pu admirer ses paysages sans être enfermé dans un bus:

  • Le centre des visiteurs et d’interprétation à Mancha Blanca (gratuit): situé à 5km de l’entrée du parc, ce musée permet de comprendre de façon pédagogique la formation des îles Canaries et le fonctionnement des volcans. A l’intérieur, des expositions ludiques, des vidéos et même une simulation d’éruption! A l’extérieur, une passerelle permet d’admirer la lave volcanique. Une belle découverte, un incontournable à faire avant la visite d’un volcan.
  • Les randonnées: nous avons fait plusieurs randonnées à proximité du parc de Timanfaya pour partir à la découverte des volcans de Lanzarote, le tout à l’air libre et sans la foule! Nous avons grimpé au sommet de Caldera Blanca, descendu au cœur du Volcan de los Cuervos ou encore admiré les bombes volcaniques au pied de Caldera Colorada…C’est le meilleur moyen pour profiter des paysages lunaires de l’île. Plus d’infos dans le coin des randonnées.
  • Faire du parapente pour admirer les volcans depuis le ciel: nous avons fait une session de parapente depuis le petit village côtier de Tenesar avec Famaraiso Paragliding Lanzarote (120€/pers). Superbe expérience avec ce couple franco-autrichien venu s’installer à Lanzarote pour profiter des vents favorables toute l’année. Le survol de l’océan et des volcans a été un moment magique lors de ce séjour.

Lanzarote et sa côte Ouest: des paysages naturelles uniques aux Canaries

Des plages de sable noir, des volcans, des lacs salés vert étincelant et un océan déchainé se jetant sur les falaises…bienvenue dans l’ouest de Lanzarote! Une côte marquée par des paysages sauvages et lunaires. Vous serez subjugué par les contrastes et les immenses espaces.

  • Tenesar: on accède à ce hameau par une longue route au milieu d’une coulée de lave. Arrivée sur place, on profite de la tranquillité des lieux, de sa plage et d’une promenade sur les rochers pour admirer les vagues…C’est aussi le spot idéal pour voir le coucher du soleil dans une ambiance de bout du monde. C’est ici que nous avons testé l’activité parapente citée précédemment.El Golfo Lanzarote
  • ♥ El Golfo: à l’entrée du village, un parking indique l’accès au célèbre « Charco de los Clicos », la lagune verte que l’on voit sur toutes brochures de Lanzarote. La couleur verte du lagon est due à sa teneur en sel, plus élevée que celle de la mer morte! La vue depuis le mirador est unique mais nous n’avons pas été emballé plus que ça. Par contre, nous avons apprécié la balade sur la plage de sable noir en contrebas. Le village d’El Golfo n’a rien de spectaculaire, il contient de nombreux restaurants de poissons avec vue sur mer dont un que nous avons adoré (voir le coin des gourmets).
  • ♥♥ Bermeja: coup de cœur pour ce lieu superbe tellement représentatif de Lanzarote. Un paysage de carte postale avec une plage de sable noir, un lagon vert et en toile de fond un volcan de couleur rouge. Le lieu est peu fréquenté, ce qui rend cette visite encore plus mémorable.
  • Los Hervideros: encore un autre paysage de carte postale avec ses falaises creusées de nombreux tunnels où s’engouffrent des vagues avec fracas. Un sentier permet d’admirer les différents points de vue. C’est aussi l’endroit où nous avons vu le plus de monde, enfin tout est relatif, donc allez y tôt.
  • Las salinas de Janubio: classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, elles sont les dernières représentantes d’une activité qui fut centrale sur l’île. Le sel était utilisé dans les conserveries de poissons. Aujourd’hui, une partie est vendue en sel fin et l’autre est utilisé à l’occasion des fêtes du Corpus Christi. Durant cette fête, les rues des villages sont recouverts d’alfombras de sal, des dessins réalisés avec du sel coloré.
  • ♥ Piscines naturelles los Charcones: il faut emprunter une piste pour atteindre ses piscines naturelles avec vue sur l’océan. Le long du sentier, choisissez votre piscine et bonne baignade!

La Pointe sud de Lanzarote et ses plages dignes des Caraibes

C’est ici que l’on trouve les plus belles plages de Lanzarote, et même certainement d’Espagne. La point sud de l’île se caractérise par ses plages de sable blond et ses eaux turquoises dignes des Caraïbes.

  • Playa Blanca: la station balnéaire la plus au sud de Lanzarote. On y trouve sa promenade de front de mer, ses restaurants et bars…assez classiques. Toutefois, gros coup de cœur pour la plage Dorada digne des Caraïbes. Pour plus de tranquillité, allez au fond de la plage prés de la marina.
  • ♥♥ Les plages de la pointe de Papagayo: pour découvrir cette magnifique pointe, nous nous sommes garés prés de l’Hôtel Sandos Papagayo. Nous avons ensuite emprunté le sentier en hauteur, de plages en plages, jusqu’au Mirador à l’extrémité de la pointe de Papagayo (sentier sans difficultés). Depuis les hauteurs, nous admirons les plages Mujeres, del Pozo, de Cera et Papagayo. Un point commun entre toutes ces plages: de longues plages de sable fin, une eau turquoise…Bref le paradis! La plage Papagayo, en forme de demi-cercle, est la plus connue mais aussi la plus fréquentée. Je vous conseille de vous baigner sur les autres plages tout aussi belles mais bien plus agréables. Au retour à marrée basse, nous logeons la mer et nous nous posons entre la playa de Cera et la playa del Pozo sur une petite plage entre des rochers…nous sommes complétement seuls pour profiter des lieux! Si vous ne voulez pas faire cette marche, il vaudra payer l’accès à la pointe, 3 euros, et suivre une piste jusqu’au différents parkings.

Une journée sur l’île de la Graciosa, la petite sœur de Lanzarote

Lors de notre séjour à Lanzarote, nous n’avons pas pu résister à l’envie de découvrir sa petite sœur, la huitième île des Canaries: l’île de la Graciosa. Elle est certainement l’un des rares endroits en Europe à ne pas avoir de routes goudronnées…et c’est ce qui fait son charme! On découvre le charme tranquille de la Graciosa par ses pistes menant à des plages paradisiaques ou depuis le sommet d’un volcan d’où l’on peut contempler ces 8km² de paradis…

Quelques informations pour préparer votre séjour sur l’île de la Graciosa:

  • Venir sur l’île de la Graciosa. Deux compagnies de ferries desservent l’île depuis le port d’Orzola: Lineas Romero (26€/pers) et Biosfera Express (26.5€), en été 1 bateau par heure pour une traversée de 20min. Nous avons choisi la compagnie Lineas Romero, en prenant les billets quelques jours avant le départ vous ne payez que 19€/pers au lieu des 26€. Pas besoin de prévoir la date de la traversée, le jour de votre visite vous arrivez 30min avant le ferry afin de faire valider votre ticket.
  • Se déplacer: deux possibilités pour parcourir l’île de la Graciosa, le vélo (électrique ou non) et le taxi 4X4. Nous avons bien sur choisi l’option vélo pour parcourir les pistes du nord de l’île. Vous trouverez les loueurs au port d’accueil, nous sommes passés avec l’agence « Rent a Bike Desire » pour 10€ la journée/pers.
  • Notre itinéraire: nous avons choisi de découvrir la partie nord de l’île avec une belle boucle de 20km sur des pistes parfois complétement ensablées, c’est sport! Dans le ferry en direction de la Graciosa
    • Caleta de Sebo: port d’arrivée et le seul véritable village de la Graciosa avec sa supérette, ses bars et restaurants. L’ambiance y est paisible et la vue sur les falaises Risco de Famara, depuis sa petite plage, est superbe. En arrivant par le premier ferry, on est tout de suite mis dans l’ambiance paisible de l’île.
    • Playa Baja del Ganado: premier stop sur cette plage sauvage avec une belle vue sur Isla de Montana Roja.
    • Playa de las Conchas: la plage carte postale par excellence ce sable blond, une eau turquoise et en toile de fond Isla Montana Roja. Cette plage figure parmi les plus belles plages d’Espagne, pourtant elle est extrêmement dangereuse et la baignade y est déconseillée. Chaque année, l’île déplore des noyades. En arrivant tôt, il y règne comme une impression de bout du monde…
    • Baja de las Majapalomas: un lieu atypique sur l’île de la Graciosa. Garez votre vélo et marchez en direction des arches creusées à flanc de falaises par les vagues, impressionnant!
    • Playa Lambra: une autre plage de rêve avec son sable blond, son eau turquoise et ses rochers. On a profité de ce lieu magique pour pique niquer et piquer une tête.
    • Playa del Salado: de retour à Caleta de Sebo nous avons fait un dernier crochet par cette plage situé à la sortie du village. Superbe longue plage de sable mais lors de notre passage nous étions à marée basse donc impossible de s’y baigner, c’était l’heure de la chasse aux crabes!

Si vous n’êtes pas tenté par le nord, je vous conseille la bouche du sud en direction de deux plages paradisiaques, Playa Francesa et Playa de la Cocina. Nous n’avons pas pu dormir sur l’île de la Graciosa, si vous le pouvez je vous recommande d’y séjourner au moins 2 nuits pour apprécier davantage son atmosphère si tranquille.

Le coin des randonnées

Voici les randonnées que nous avons découvert lors de notre séjour à Lanzarote.

  • Monte Corona (4km/1h30/FACILE/Point de départ village de Yé): itinéraire au départ du typique village de Yé avec ses maisons blanches et ses pierres volcaniques. L’itinéraire traverse des champs de cactus et des vignes avant d’atteindre le cratère vertigineux de Monte Corona. Une randonnée facile et accessible à tous, le bonus le pique nique au bord du cratère!
  • Caldera Blanca (9,6km/3h30/MOYEN/Pont de départ parking Mancha Blanca): le sentier commence par une partie caillouteuse, au milieu d’une coulée de lave, avant d’atteindre Montana Caldereta, première étape de cette randonnée. Montana Caldereta est un petit cratère dont le centre servait de terres de cultures. Ensuite, le sentier continue au milieu de cette immense coulée de lave pour atteindre Caldera Blanca, le plus haut volcan de l’île. Malgré le vent nous décidons de le gravir et d’en faire le tour pour l’admirer sous toutes les coutures. Je vous déconseille d’en faire de même car quand le vent souffle fort le tour du cratère s’avère périlleux. Donc ne faites pas comme nous, choisissez un jour sans vent pour découvrir cette impressionnant cratère!
  • Caldera de los Cuervos (4,1km/1h00/FACILE/parking sur la LZ-56): s’il y a bien une randonnée à faire sur Lanzarote c’est celle-ci. Accessible aux familles et aux personnes n’aimant pas forcément les randonnées, le sentier passe au milieu d’un paysage lunaire avant d’atteindre le cœur du cratère de los Cuervos. C’est impressionnant de plonger au cœur du cratère , on se sent petit face à cette immense paroi rocheuse. La deuxième partie du sentier permet de faire le tour du volcan tout en admirant les différentes couleurs de roches dont la fameuse olivine…
  • Randonnée de Montana Tiguaton à Caldera Colorada (10km/3h00/MOYEN/deux possibilités pour se garer Montana Tiguaton ou Montana Colorada sur la LZ-56): nous nous sommes garés au parking Montana Colorada pour commencer la visite par ce volcan de couleur rouge. Le sentier fait le tour du cratère et permet de découvrir des bombes volcaniques, dont l’une immense fait la fierté de Lanzarote. Après Caldera Colorada, on traverse un paysage lunaire fait de pierres, de sable gris et de nombreux petits volcans en direction de Montana Tiguaton. Nous sommes complétement seuls pour profiter de ce paysage. Enfin, la dernière partie du sentier est complétement différente: nous marchons au milieu d’une immense coulée de lave, faites de différentes couches rocailleuses, tout en contournant Montana de los Rodeos et Caldera Santa Catalina. Une randonnée assez longue, moins connue que certaines, mais qui offre toutes une palette de paysages volcaniques différents.
  • Randonnée de Playa Quemada à Playa Casa (5km/FACILE/durée variable selon les pauses baignades): nous sommes partis du village de Playa Quemada pour suivre le sentier côtier en hauteur en direction de Playa Casa. Au pied des montagnes de Los Ajaches, on passe de plages en plages, toutes plus isolées les unes que les autres. Avec cette randonnée, nous avons des panoramas superbes sur les Ajaches, les plus belles montagnes de l’île. A Playa Casa, vous trouverez une particularité: un habitant de l’île a créer, dans une grotte, une sorte de village avec des figurines et autres objets de récupération. Devant cette grotte, il a également aménagé un petit jardin avec palmiers, cactus…. Cette randonnée est facile et accessible à tous. Elle permet d’explorer un coin méconnu de Lanzarote.

Le coin des gourmets

Quelques adresses de restaurants et de spécialités à tester lors de votre séjour à Lanzarote.

  • Bar/restaurant El Recoveco (Pl. Maciot de Bethencourt, Teguise): excellent bar à tapas sur une jolie place au cœur de Teguise. Il faut être patient, le service est plutôt long, mais les tapas sont délicieuses notamment les bocadillos au porc, le tout avec une sangria maison!Bar/restaurant El Recoveco à Teguise
  • Restaurant Cala By Luis Leon (Avenue César Manrique, Arrecife): restaurant dans le quartier Charco de San Ginés, idéal pour boire un verre et manger quelques tapas en regardant les passants…
  • Pizzeria La Forgia (Calle la, C. las Perdices, Nazaret): excellente pizzeria ou vous pouvez manger sur place ou à emporter. L’accueil est chaleureux et les plats savoureux avec au choix des pizzas, des pâtes fraiches et de bons plats maison.
  • Restaurant Bogavante (El Golfo): restaurant de poissons situé dans le petite village d’El Golfo, juste en face de l’océan. On déguste, presque les pieds dans l’eau, du poissons frais et les bons vins de Lanzarote.
  • Restaurant Balagué (Lagomar, Nazaret): le restaurant se trouve dans une demeure construite au creux d’une coulée de lave volcanique dans le village de Nazaret. Cette demeure a une histoire particulière, elle a été gagnée et aussi vite perdue au bridge par l’acteur Omar Sharif. Aujourd’hui, la demeure est devenue un musée contenant également un restaurant assez chic et un bar à cocktail. Après 18h00, et en ayant une réservation au bar ou au restaurant, vous pouvez accéder gratuitement à certaines parties de la maison. Le restaurant est excellent, avec des produits raffinés et un service au petit soin. Les prix ne sont pas excessifs, idéal pour passer une excellente soirée dans un cadre enchanteur.
  • Restaurant Rosa’s la Lia (C. Noray, 10, Caleta del Sebo, île de la Graciosa): bar sympa, dans une petite rue tranquille de Caleta del Sebo à l’écart du port. Les tapas sont excellentes!
  • Bar Cafeteria Meson de la Tierra (sur le port de Caleta del Sebo, ile de la Graciosa): bar sur le port de la Graciosa, on a fondu littéralement pour les croquetas de poissons.

A voir aussi

Quelques références de sites ou de guides à consulter avant votre visite à Lanzarote.

Nous attendions ce voyage depuis 2020 et nous n’avons pas été déçu par Lanzarote. L’île regorge de paysages divers: des volcans de toutes les couleurs, des plages paradisiaques, des vignes, des falaises impressionnantes…Deuxième île canarienne découverte cette année, après Tenerife en mai, et je pense bien que nous avons attrapé le fameux syndrome « on reviendra aux Canaries! »


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Lanzarote l’île aux mille volcans