Fuerteventura la perle désertique des Canaries 8


Après Tenerife et Lanzarote, nous voila de retour dans les Canaries pour cette fois-ci découvrir Fuerteventura l’île la plus désertique de l’archipel (mai 2023). Deuxième île par sa taille, Fuerteventura se caractérise par ses villages blancs cubiques, ses plages paradisiaques, sa quiétude mais surtout par ses paysages désertiques à perte de vue. Sa proximité avec l’Afrique, à moins de 100km du Sahara, lui vaut son surnom d’île du soleil c’est donc une destination idéale toute l’année!

Informations pratiques

Voici quelques infos pour venir, se loger, se déplacer sur l’île de Fuerteventura.

  • Avion: nous avons voyagé avec la compagnie Transavia depuis Nantes, avec une escale sans sortie de l’avion de 45min à Lanzarote (260€ pour 2 personnes en réservant 6 mois à l’avance).Airbnb à Vega de Rio de Palmas
  • Logement: comme à notre habitude nous avons réservé un logement via Airbnb. Le logement est un appartement au rez-de-chaussée d’une maison dans le petit village de Vega de Rio de Palmas à seulement 5min en voiture de Betancuria. L’appartement se compose d’une cuisine bien équipée, un salon indépendant, une chambre et une petite terrasse avec vue sur le village et les montagnes. Gros coup de cœur pour ce coin de Fuerteventura qui est un véritable oasis au cœur des paysages désertiques.
  • Circuler: nous avons réservé une voiture chez le loueur Cicar, le plus réputé des Canaries. Je ne peux que vous recommander cette agence: service rapide et impeccable à l’arrivée, pas de check-in et check-out, voiture propre, neuve et retour ultra simple. Pensez à réserver à l’avance pour avoir les meilleurs tarifs. A titre d’information, nous avons payé 150€ pour une semaine en mai 2023.

La région de Betancuria un oasis de verdure au cœur de Fuerteventura

Gros coup de cœur pour ce coin paisible de l’île, un véritable oasis en plein cœur des montagnes arides. Nous recherchions un endroit tranquille et préservé, loin des stations touristiques, pour poser nos valises durant une semaine. Ici les montagnes sont ocres, les cultures sont vertes et les villages sont d’un blanc éclatant.

  • Betancuria: classé plus beau village de Fuerteventura mais aussi parmi les plus beaux villages d’Espagne, Betancuria fut la capitale de l’île jusqu’en 1834. Le village est petit mais ses ruelles fleuries et ses vues sur la campagne environnante sont splendides. On ne peut pas rater l’Iglesia-cathedral de Santa Maria trônant au milieu du village entourée d’une multitude de fleurs et palmiers. Je vous conseille de visiter le village en fin de journée pour profiter d’une jolie lumière et de sa quiétude.
  • ♥♥ Vega de Rio de Palmas: situé à 5min en voiture de Betancuria c’est dans ce village que nous logions. Il se compose d’une place centrale où s’élève fièrement l’Iglesia de la Virgen de la Pena, d’un restaurant (fermé hors saison) et de quelques maisons le tout dans un paysage magnifique composé de cultures, de palmiers et de cactus. Un havre de paix et de verdure au milieu comme on ne trouve nulle part ailleurs à Fuerteventura.

Sur la route vertigineuse des miradors

Direction la vertigineuse FV-30, la route des miradors qui traverse le centre de Fuerteventura. Tout au long, on alterne entre miradors spectaculaires et immenses plages paradis des surfeurs.

  • Les miradors de la FV-30: premiers des miradors celui de Guise y Ayose avec ses deux statues Guanches et sa vue plongeante sur la vallée deMirador astronomico de Sicasumbre Betancuria et sur la vallée désertique d’Antigua (5km au nord de Betancuria). Après le village de Vega de Rio de Palmas, un arrêt s’impose au Mirador Las Penitas. A ce mirador, vous aurez une vue en hauteur sur le barrage las Penitas et sa palmeraie ainsi que sur les montagnes environnantes. Vous y rencontrerez également quelques écureuils de Barbarie, typique de Fuerteventura. Considérés comme invasifs, il est interdit de les nourrir! Reprenez la FV-30 et arrêtez vous quelques kilomètres plus loin au Mirador de la Degollada de los Granadillos pour sa vue à 360° sur les massifs volcaniques et les virages de la FV-30. Dernier arrêt le Mirador astronomico de Sicasumbre (route FV-605), certainement le plus spectaculaire de tous. Après une petite ascension, la vue depuis le sommet sur la péninsule de la Jandia est tout simplement grandiose. La nuit c’est également un site privilégié pour observer les étoiles.
  • ♥ Ajuy: quelques maisons cubiques, des restaurants de poissons, une belle plage de sable noir…bienvenue à Ajuy un village paisible de la côte ouest de Fuerteventura. Le lieu est surtout réputé pour ses grottes au cœur des falaises. Un sentier depuis la plage mène en 15-20min aux célèbres cavités. A marrée basse, il est possible d’y pénétrer et de profiter de ce lieu unique.
  • La Pared: cette station balnéaire située sur l’isthme du même nom attire essentiellement des surfeurs. L’atout charme du lieu: la longue plage de sable blond Viejo del Rey. Je vous conseille tout d’abord de profiter des vues sur la plage depuis les falaises avant d’y descendre pour vous y balader. Les courants forts en font un lieu dangereux pour la baignade mais un lieu idéal pour les surfeurs. Après avoir profité de la playa Viejo del Rey, suivez le sentier sur les hauteur en direction de la plage de sable noir la Pared, autre plage sauvage de la côte ouest.

A la découverte des villages de pêcheurs du Nord-Ouest

Pour cette première journée dans le nord, nous nous concentrons sur la partie ouest afin d’arpenter es villages de pêcheurs aussi beaux que paisibles mais surtout pour se baigner dans des lagons paradisiaques…

  • ♥♥ Los Molinos: coup de cœur pour ce petit village de pêcheurs peu connu de la côte nord. Ici, on a le choix entre se baigner sur une belle plage de sable, observer les crabes dans les rochers, boire un verre en terrasse ou encore se poser à l’ombre d’une des petites maisons face à la mer…Bref ici le temps s’écoule paisiblement.Faro del Toston
  • El Cotillo: garez-vous à proximité du Castillo del Toston pour admirer la vue sur la belle et longue plage de sable blond playa del Castillo, spot de surf incontournable de Fuerteventura. Ensuite, commencez par visiter le vieux port d’El Cotillo avant de plonger dans ses ruelles blanches et animées. El Cotillo c’est un port touristique agréable avec ses restaurants en front de mer, ses petites boutiques et sa belle plage d’El Concha aux eaux turquoises et tranquilles, idéal pour les familles. C’est également le lieu idéal pour déguster du poisson face à la mer au coucher du soleil.
  • ♥ Faro del Toston: le phare, en réalité les trois phares se situent sur une avancée de sable et de roches au milieu de criques aux eaux turquoises. Sur place, vous pouvez visiter le musée de la Pesca tradicional, dans l’ancienne maison du sémaphore, observer des fossiles marins grâce à un sentier ou encore vous baigner dans une crique déserte.
  • Majanicho: au bout d’une piste de 10km depuis le phare del Toston, vous tombez sur un village de petites cabanes de vacances lové au creux d’une paisible baie. Bienvenue à Majanicho ou le mot d’ordre est silence et repos! Ici rien à faire à part profiter du cadre magnifique.

Nord Est de Fuerteventura: Corralejo et ses dunes

Après les villages de pêcheurs du nord-ouest, direction le nord-est à la découverte de Corralejo, une surprenante station balnéaire, mais surtout sa réserve naturelle.

  • Popcorn beach (playa Mejillon entre Majanicho et Corralejo): cette plage doit sa notoriété aux algues fossilisées ressemblant à s’y méprendre à du popcorn! A visiter si vous êtes dans le coin sinon ce n’est vraiment pas un indispensable.Corralejo
  • ♥♥ Corralejo: nous ne sommes pas des adeptes des stations balnéaires et pourtant Corralejo a su nous charmer en quelques minutes. Le centre piéton est très agréable avec son port animé, sa promenade en bord de mer, ses bons restaurants, sa vue sur Lobos et bien sur ses belles plages dont Playa de Muelle Chico. On se sent vite bien à Corralejo et pour une prochaine visite sur l’île nous choisirons certainement ce lieu comme point de chute. C’est également d’ici que partent les ferrys pour Lanzarote mais également pour la petite île de Lobos. Pour visiter Lobos, il faut s’y prendre quelques jours à l’avance car le nombre de visiteurs journalier est limité. Pour réserver, faites un tour sur le port de Corralejo car de nombreuses agences proposent la traversée (plusieurs horaires par jour – environ 16€/personne – temps de traversée 15-20min – permis de visite limité à 4h). Sur l’île, un sentier permet d’en faire le tour et de profiter de ses belles plages en 3h.
  • ♥ Réserve naturelle de Corralejo: sans conteste la perle du nord de Fuerteventura! La réserve se compose de dunes s’étirant sur plusieurs dizaines de kilomètres le tout au bord de l’océan. Une route traverse l’ensemble de la réserve et permet, en se garant sur la bas côté, de profiter d’un côté des dunes et de l’autre des criques paradisiaques aux eaux turquoise. Pour plus de tranquillité, ne vous arrêtez pas dés l’entrée du parc en venant de Corralejo mais plus loin après les deux hôtels Riu…A partir de là vous pourrez être seuls à parcourir les dunes.

La péninsule sauvage de la Jandia

Située tout au sud de Fuerteventura, la péninsule de la Jandia est une réserve naturelle sauvage et préservée. Des pistes caillouteuses mènent à des plages désertes, véritable paysage du bout du monde.

  • ♥♥ Playas de Sotavento de Jandia: coup de cœur pour ce site paradisiaque de Fuerteventura. D’un côté Playa Blanca avec ses eaux transparentes et son sable blanc, paysage digne des Caraïbes. De l’autre, Playa Risco del Paso qui se métamorphose à chaque marée. A marée haute, le paysage se compose d’un lac salé avec au centre un long îlot de sable que l’on peut rejoindre à pied en marchant dans l’eau. A marée basse, le lac salé se retire en dessinant de multiples petits lagons, idéal pour barboter… Cette plage est sans conteste la plus belle, la plus sauvage et la plus paradisiaque de Fuerteventura. Pour un point de vue panoramique sur les lagons, le plus beau mirador se trouve au Mirador del Salmo (panneau sur la route en direction de Morro Jable).
  • ♥ Réserve naturelle de Jandia: la pointe sud de Fuerteventura se compose de pistes et de plages sauvages bien cachées. La plus connue est la plage de Cofete, accessible par une piste de 40min environ depuis Morro Jable. Il faut savoir qu’aucune agence de location n’assure votre voiture sur cesPlage de Morro Jable pistes. Si vous décidez d’y aller, en cas de pépins, il vaudra vous débrouiller seul. La piste est plutôt en bon état, avec quelques nids de poules mais en roulant doucement c’est largement faisable. Toutefois, nous avons vu pas mal de crevaisons. Pour les moins téméraires, le bus 111 relie la plage de Cofete depuis Morro Jable mais avec peu de roulement journalier. La dernière partie de la piste mène à un mirador avant de dévaler vers la plage de Cofete, longue bande de sable blond au pied des montagnes. Avec la chaleur, les alizées forment souvent des nuages au dessus de la mer qui remontent et restes bloqués le long des montagnes. Bien souvent il fait beau partout sur l’île, la météo indique grand soleil sur Cofete mais arrivé sur place la péninsule est recouverte de nuages. En gros, si vous voyez des nuages derrière la montagne de Morro Jable c’est que les nuages sont présents à Cofete. Dans la réserve naturelle, d’autres pistes mènent également à playa de los Ojos un véritable coin de paradis ou encore au Faro de Jandia où par temps clair on peut apercevoir Gran Canaria.
  • Morro Jable: le vieux Morro Jable est une petite localité agréable et colorée en bord de mer. Le long de sa longue plage de sable blond, une promenade piétonne à l’ombre des palmiers permet de se balader et de boire un verre face à la mer. Autour de Morro Jable, malheureusement on ne trouve que de grands hôtels ou clubs sans charme ainsi que des restaurants typiques des stations balnéaires espagnoles.

L’Est de Fuerteventura et ses pépites préservées

A l’Est de Fuerteventura il n’y a pas que les stations balnéaires, il y a encore des petits villages de pêcheurs préservés.

  • Les Salines del Carmen: c’est ici que se trouve le Museo de la Sal (6€/pers) retraçant l’histoire de l’exploitation du sel sur l’île. Le site se compose d’un musée ainsi que d’un itinéraire en extérieur où vous pourrez vous balader entre les bassins pour observer le processus de récolte.
  • ♥ ♥ Pozo Negro: coup de cœur pour ce village de pêcheurs isolé au bout d’une longue route plongeant vers la mer. Le village se compose de quelques maisons, de barques colorées, d’une belle plage de sable noir… Sur place, deux restaurants permettent de déguster du poisson frais face à l’océan. C’est véritablement une pépite encore peu connu des voyageurs.Écureuil de Barbarie
  • Faro de Entallada (musée gratuit): une petite route vertigineuse mènent au Faro de Entallada, point le plus proche de l’Afrique de Fuerteventura. Le panorama sur la côte, depuis le point de vue, est impressionnant. A l’intérieur du phare, un musée gratuit est dédié à l’art africain.
  • Gran Tarajal: petite cité colorée encore peu connue, Gran Tarajal comprend une longue plage de sable noir, un port de pêche vivant ainsi qu’une promenade en front de mer bordée de bars et restaurants…Un endroit sympa pour venir profiter de la plage loin des stations balnéaires.
  • ♥ Giniginamar: une pépite comme je ne pensais pas en trouver à Fuerteventura. Un petit village paisible au bord de l’océan avec quelques maisons, une plage de galets et un seul bar restaurant. Ici, on profite de la quiétude des lieux en observant le va et vient des barques de pêche, on profite de sa plage déserte…un véritable havre de paix!
  • La Lajita: autre village paisible avec ses maisons blanches, ses barques colorées et sa longue plage de sable noir…un lieu idéal pour se baigner en toute tranquillité. Un bar restaurant permet de profiter des lieux face à l’océan.

Le coin des randonnées

  • Randonnée Calderon Hondo (FACILE – 7km – 2/3h – point de départ 28°41’20.6″N 13°55’53.6″W): la randonnée mène jusqu’au cratère impressionnant du Calderon Hondo avec ses 100m de diamètre et ses 70m de profondeur. Depuis le parking indiqué ci-dessus, on commence par suivre le sentier en direction du volcan puis nous empruntons le chemin sur la gauche pour contourner la Montana Colorada. Le chemin grimpe le long de la montagne avant de rejoindre le début de la montée, assez raide, pour le cratère Calderon Hondo. Arrivée au sommet, nous avons une vue à 360° sur le cratère mais également sur la côte et de l’autre côté sur les vallées arides. Au loin, on aperçoit même El Cotillo, Faro Toston, Majanicho et la réserve naturelle de Corralejo… En même temps que nous profitons de la vue, nous sommes vite encerclés par des dizaines d’écureuils de Barbarie. Nous décidons de faire le tour de cratère afin de rejoindre son accès principal, équipé d’un belvédère. Si vous ne souhaitez pas trop marcher, je vous conseille cet accès direct au cratère (parking 28°42’11.2″N 13°54’52.5″W). Une randonnée à la fois facile et spectaculaire, facilement faisable avec des enfants surtout si vous choisissez l’accès par le belvédère.
  • Randonnée Ermita de la Pena et l’arche de las Penitas à Vega de Rio Palmas (FACILE – 4-5km aller retour – point de départ à proximité de notre logement 28°23’37.1″N 14°05’16.3″W). Depuis le parking, le sentier traverse tout d’abord une palmeraie avant de rejoindre la barrage de las Penitas. A partir d’ici, le chemin traverse des paysages rocheux jusqu’à l’ermita de las Penitas d’un blanc immaculé. Depuis l’ermita le paysage est magnifique: des palmiers, des rochers de toute forme, de petites piscines naturelles…et au loin les montagnes! L’Ermita est l’objet d’un fervent pèlerinage dédié à la Vierge Marie. Après l’ermita, nous décidons de poursuivre la randonnée jusqu’à l’arche de las Penitas. A partir de là, le chemin est moins balisé et ça monte raide jusqu’à la fameuse arche. Après un dernier détour, l’arche se dévoile…c’est tout simplement magnifique, idéal pour une pause pique nique!

Le coin des gourmets

Quelques adresses de restaurants et de spécialités à tester lors de votre séjour à Fuerteventura.

  • La Taverna (Calle Alcalde Carmelo Silvera, Betancuria): on y déguste des spécialités canariennes dont la parillada de viandes à l’ombre desFuerteventura palmiers et bananiers.
  • Pizzeria La Factoria (38 avenida maritima , Corralejo): excellente pizzeria qui propose également d’autres  plats comme des tapas ou des pâtes aux poissons le tout face à l’océan
  • Cofradía Pescadores Gran Tarajal (à l’entrée du port de Gran Tarajal): un excellent restaurant de poissons, gérés par la confrérie des pêcheurs de Gran Tarajal. Ici les portions sont généreuses et le poisson frais. Je ne peux que vous recommander la parillada de poissons pour deux!
  • La Vaca Azul (Calle Requena, 9, El Cotillo): nous n’avons pas pu tester ce restaurant car celui-ci était complet mais la carte de poissons fait envie et sa terrasse avec vue sur mer est superbe. Idéal pour un diner au coucher du soleil.
  • Restaurant Ramon (Avenue Fragata, La Lajita): j’ai repéré cette adresse lors de notre visite à La Lajita. Vous pouvez y déguster des plats typiquement canariens face à la plage.

A voir aussi

Quelques références de sites ou de guides à consulter avant votre visite à Fuerteventura.

Nous avons été agréablement surpris par notre séjour sur l’île de Fuerteventura. En effet, cette île des Canaries ne se résume pas à ses belles plages de sable blond. On y trouve également des villages authentiques, des randonnées spectaculaires, des villages de pêcheurs paisibles et des sites naturelles préservées. Autre surprise, peu de monde sur les routes de l’île surtout en cette période…l’idéal pour profiter de ses beautés.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Fuerteventura la perle désertique des Canaries

  • Fourmont

    Bonjour et un grand merci pour ce descriptif tellement bien détaillé que l’on s’y croirait !!
    Nous envisageons de partir aux Canaries pour 3 mois de novembre à janvier cet hiver, nous ne connaissons pas et souhaitons faites plusieurs îles…
    Vos carnets vont nous permettre de préparer cela..
    merci et beaux voyages à venir pour vous

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, merci pour votre retour. 3 mois ça vous laisse le temps de bien profiter des Canaries! Vous avez déjà une idée des îles que vous souhaitez visiter?

  • Brigoulet

    Nous partons prochainement en Août à Fuerteventura, votre article est très bien rédigé, vos photos sont superbes. Tout ceci nous met l’eau à la bouche. Merci de partager vos voyages.

  • Inesonline

    Super article très complet et detailé. Ça donne bien envie !
    Les Canaries me tentent de plus en plus !! Quelle île conseilles tu pour une 1ere visite de l archipel avec des enfants de 8 et 10 ans stp ? Merciiii

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, merci pour le commentaire. Pour le moment nous avons visité Tenerife, Lanzarote et Fuerteventura. Pour avoir un condensé en un seul voyage des Canaries je pense à Tenerife et à Gran Canaria. Ces deux îles sont souvent mise en avant pour contenir sur une même île les divers paysages des Canaries (je pense décourvir Gran Canaria en 2024). Par contre si vous êtes plus plages, randos dans les volcans et gastronomie je pense à Lanzarote mon coup de coeur. Bon voyage