Amorgos la Grande Bleue des Cyclades 11


Après Paros et Antiparos, direction Amorgos l’île du Grand Bleu. C’est sur cette île que Luc Besson a choisi de tourner les principales scènes de son film culte. Une fois posée sur l’île, on comprend mieux pourquoi le réalisateur l’a choisi: paysages escarpés, montagnes vertigineuses, plages isolées et une mer Égée d’un bleu intense. Amorgos est une beauté sauvage, encore confidentielle, qui mérite un séjour d’une semaine pour profiter de sont art de vivre et surtout de ses nombreux sentiers…

Informations pratiques

Quelques infos pour venir, se loger et se déplacer à Amorgos.

  • Venir à Amorgos: depuis Paros nous avons emprunté le bateau « Super Jet » de Seajets pour rallier l’île en 4h. Le ferry fait plusieurs étapes à Naxos, Mykonos, Koufounissa. Vous avez également accès à Amorgos depuis le Pirée entre 5 et 10h de ferry ou depuis Santorin en 2h. Selon les compagnies et les horaires, vous arriverez soit à Katapola soit à Aigiali au nord. L’île ne dispose pas d’aéroport.
  • Se loger: nous avons choisi de loger au nord de l’île à Aegiali et je dois dire que je ne regrette absolument pas mon choix. Personnellement, je trouveLogement Airbnb Aigali qu’Aegiali a plus de charme que Katapola avec ses longues plages, ses villages perchés en haut des montagnes et ses tavernes en face du port. L’île n’étant pas très grande vous avez facilement accès à l’ensemble des incontournables à condition de louer une voiture. Nous avons loué un appartement via Airbnb chez Xenisis Apartments. L’appartement se trouve sur les hauteurs d’Aegiali, à 5 min du port et offre une belle terrasse avec vue sur le port et les montagnes environnantes. Le logement est neuf et comprend une grand chambre ainsi qu’une belle pièce à vivre avec cuisine équipée et un coin détente. Je ne peux que vous recommander ce logement si vous séjournez à Amorgos.
  • Location de voiture: nous avons loué une petite voiture chez Thomas avec récupération à Aegiali et dépôt à Katapola juste avant le départ du ferry. Pour 4 jours nous avons payé 90 euros. Pas de problème pour nous, excellent rapport qualité prix et surtout cette année aucune surtaxe pour le dépôt dans un autre port que celui d’arrivée. Une bonne affaire!
  • Formalités avant de partir (COVID): les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne 48h avant l’entrée en Grèce. A minuit la veille du départ, vous recevez par mail un QR CODE qui déterminera si vous allez être dépisté à l’arrivée ou non. Je ne peux que vous recommander de faire un test au moins 72h avant le départ afin de vous assurer que vous n’êtes pas porteur du virus. Autre précision, le masque chirurgical est obligatoire dans les avions. Les formalités d’entrée évoluent rapidement, je vous conseille de vérifier régulièrement le site du Ministère des Affaires Étrangères. De plus, avant l’embarquement dans un ferry vous devez vous enregistrer en ligne et remplir un questionnaire attestant que vous n’avez aucun symptômes. Ce formulaire se trouve en ligne sur les sites des compagnies de ferries.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

Katapola, le port principal d’Amorgos

Katapola est issu du regroupement de 3 villages autour d’une longue baie: Katapola et son débarcadère de ferries, Xilokeratidi le quartier des pêcheurs avec ses jolies ruelles fleuries et Rachidi au centre. Katapola s’anime à chaque arrivée de ferries tout comme les terrasses des tavernes qui se remplissent au rythme de arrivées et des départs. Je n’ai pas trouvé que ce village avait beaucoup de charme, il faut dire que je suis tombée amoureuse d’Aigali. Par contre, à 45min à pied du port en longeant la mer, on trouve l’une des plus belles plages de l’île: la plage de Maltezi. Il faut longer la plage principale de Katapola, traverser le quartier Xilokeraditi et suivre le sentier le long de la mer en passant par la belle chapelle Panteleimon pour accès à cette plage de rêve. Une petite partie de la plage est aménagée, pour le reste c’est sable blond et eau turquoise. Au retour, vous avez une superbe bue sur l’ensemble de la baie de Katapola.

Aegiali mon coin de paradis

Nous avons choisi de loger à Aegiali, le deuxième port d’Amorgos situé tout au nord. Dés que nous sommes descendus du bus, je suis tombée amoureuse de cet endroit.

Ce coin d’Amorgos m’a immédiatement fait penser à Kamares sur l’île de Sifnos. Aegiali c’est un petit village avec d’excellentes tavernes, des pensions avec vue, une longue plage de sable blond, le tout niché au creux des montagnes. Depuis la plage, on peut apercevoir cet amphithéâtre de montagnes avec au sommet les villages de Langada, Potamos et Tholaria. Il y règne une ambiance balnéaire ponctué de magnifiques couchers de soleil, un endroit magique… Un sentier au bout de la plage principale mène à trois plages plus confidentielles: Levrossos, Psili Ammos et Hochlaka (il faut compter 8km A/R, voir photos en dessous). Notre coup de cœur: la plage Hochlaka la plus lointaine et la plus calme. C’est aussi une plage très fréquentée par les naturistes.

Découverte du nord de l’île de village en village

On poursuite la découverte du nord de l’île par les 3 villages entourant Aigiali. Depuis la plage on repère facilement ces trois villages, tous accrochés aux plus hauts sommets entourant la baie. Si vous êtes bon marcheur, sachez qu’ils sont reliés par un sentier de randonnée qui offre de superbes vues sur la baie d’Aigiali.

  • Potamos: le plus petit des trois villages et aussi le moins animé. Pas un seul chat dans les ruelles lors de notre passage! Toutefois, sa jolie église et sa partie haute en balcon offre de superbes panoramas sur la baie d’Aigiali.
  • ♥ Langada: superbe village niché au dessus d’Aigiali. On déambule dans ses ruelles blanchies, ornées de fleurs peintes à la chaux, au milieu d’une végétation luxuriante. Un contraste saisissant avec les montagnes arides des alentours. Au détour d’une rue, on tombe sur une taverne avec une terrasse sous des vignes ou des bougainvilliers… Langada est certainement le village le plus photogénique du nord d’Amorgos.
  • Tholaria: en arrivant dans ce village, on remarque immédiatement l’imposante église Agii Anargiri. On se perd à nouveau dans un labyrinthe de ruelles blanches en tombant par hasard sur de très jolies kafeneion, malheureusement fermés à cette époque. La route d’Aegiali à Tholaria offre de superbes vues en hauteur sur la baie.

Sur les traces du Grand Bleu

L’île d’Amorgos est connue pour avoir été le lieu de tournage du film « le Grand bleu » de Luc Besson. Les lieux de tournages sont devenus les incontournables de tout séjour sur l’île. N’ayant pas vu le film, nous n’avons pas choisi Amorgos pour cela. Toutefois, nous avons tout de suite compris pourquoi Luc Besson a choisi cette île: le bleu de la mer Égée y est plus intense qu’ailleurs…

  • ♥ Monastère Panagia Chozoviotissa (entrée libre): ce monastère est le lieu le plus sacré mais aussi la pépite de l’île d’Amorgos. On repère immédiatement cette tâche blanche accrochée à la falaise, comme suspendue au dessus de la mer. Après avoir grimpé les 300 marches, on se retrouve au pied de cette imposant édifice de 8 étages mais de seulement 5m d’épaisseur. La visite se fait en présence d’un moine qui nous guide dans son dédale de petites pièces jusqu’à l’église, le point le plus haut de l’édifice, avant de nous inviter à déguster un verre de liqueur et des loukoums. La décoration intérieur du monastère est assez chargée, comme toute église orthodoxe, mais les vues sur la mer Égée sont à couper le souffle. Faire la visite le matin pour éviter la chaleur et la foule, le soir le monastère est complétement dans l’ombre. Prévoyez une tenue adéquate même si les moines prêtent des robes longues et des châles.
  • ♥♥ Chapelle Agia Anna: après la visite du monastère, dirigez vous vers la chapelle Agia Anna pour une pause baignade. La petite plage, au pied de la chapelle,  est un spot très sympa pour faire du snorkelling. De plus, la vue sur le monastère et les montagnes d’Amorgos est sublime. Dans le film, c’est ici que Jacques Maillol a fait ses débuts en apnée.
  • Plage Krambi: depuis le parking d’Agia Anna, prenez le sentier qui descend vers la droite en face de la taverne. De là, un sentier assez difficile d’accès mène à la plage Krambi, une plage calme et isolée, le rêve…

L’Est d’Amorgos et ses grottes marines

La côte sud-est de l’île regorge de belles plages, des spots grandioses pour des sessions farniente ou plongée.

  • ♥ Plage Mourou: l’une des plus belles plages de cette partie de l’île mais aussi l’une des plus connue. La spécificité du lieu: une plage de sable noir et surtout trois grottes marines à découvrir avec des masques et tubas!  Je vous conseille de découvrir cette plage le matin, car l’après-midi celle-ci est vite à l’ombre.
  • Plage Ammoudi: j’avais repéré cette plage grâce à Google Map. Ammoudi beach se situe à quelques kilomètres au dessus de la plage de Mourou et est uniquement accessible par un sentier (indication sur la route en direction d’Arkessini). Le sentier qui mène à la plage est assez raide, caillouteux et sans indications mais le chemin en vaut la chandelle. Arrivée sur place, on tombe sur une petite plage de sable complétement isolée, comme une impression de bout du monde. Grâce à cette plage on revient 30 ans en arrière quand les Cyclades étaient peu connues… Le retour est assez raide et se fait en 45min/1h, ne pas faire le sentier par grand vent.

La pointe sud, comme un air de bout du monde

La pointe sud d’Amorgos diffère complétement du reste de l’île. Ici l’activité agricole y est reine et on trouve des vergers, oliveraies et pâturages. Les petits villages proposent quelques tavernes, on est loin de l’agitation de Chora, Katapola ou Aigiali, même si tout est relatif…

  • Kalotaritisas: cette baie aux eaux turquoises se trouve à l’extrême sud de l’île. Une plage de sable blond, des bateaux de pêche colorés, une cahute et quelques transats…l’endroit est propice au farniente. Pas de coup de cœur pour nous, nous préférons les plages plus sauvages mais la baignade y est tout de même agréable. Sur place, un bateau peut vous emmener sur la plage de l’îlot inhabité de Krampoussa (25 euros/pers)
  • Épave Olympia: autre incontournable de l’île, cette épave de  l’Olympia échoué en 1980 dans la petite baie de Liveros pour des raisons inconnues. Un sentier de 2km environ mène à l’épave. Le lieu n’est pas très sympathique, déchets et boulettes de fioul, mais on n’a pas tous les jours l’occasion de voir une épave de près. Chaque année, l’épave s’enfonce un peut plus dans les eaux…Un conseil: allez-y en fin de journée pour être seul et avoir une superbe luminosité.

Chora le village perché

Le chef-lieu d’Amorgos est un bijou cycladique perché à 300m d’altitude. Selon moi, c’est l’un des plus beaux villages des Cyclades avec ses maisons chaulés aux volets vert/violet/bleu/rouge, ses ruelles pavées, ses églises disséminées, ses passages voutées sans compter les bougainvilliers, figuiers, albizias et autres fleurs. Bâtit sur les hauteurs pour se préserver des attaques de pirates, Chora domine à la fois les côtes est et ouest d’Amorgos. Il suffit de grimper jusqu’aux anciens moulins, dont l’un est encore habité, pour s’en rendre compte. Lors de notre visite, pas de programme, nous nous sommes perdus dans son labyrinthe de ruelles blanches pour découvrir ses merveilles. La découverte est ponctuée de visites dans des boutiques d’artisanat et d’un chocolat chaud dans l’une des tavernes du village. Une visite hors du temps qui s’est conclu par un magnifique coucher de soleil…

Coin des randonnées

Passionnée de randonnées, Amorgos est un excellent terrain de jeu pour les amoureux de sentiers, nature et bières avec vue!

  • ♥♥♥ Rando de Chora à Aegiali (Moyen, 13km, 700m de dénivelé, 4/5h): sans conteste notre plus belle rando dans les Cyclades. Nous avons pris le bus depuis Aigiali afin de nous rendre à Chora. Après avoir traversé le village, le sentier démarre par un long escalier en pierre permettant de rejoindre la route menant au Monastère Panagia Chozoviotissa. Les vues sur la côte et la Mer Egée annonce le spectacle. Il faut grimper les 300 marches du Monastère pour accéder au sentier menant à la ligne de crète de l’île (nous en avons profité visiter le monastère) A partir de la, nous n’avons plus croisé ni villages ni voyageurs. Nous suivons le sentier au milieu de paysages époustouflants, dans un silence absolu, uniquement interrompu par le passage de quelques chèvres. Une pause déjeuner devant l’île de Nicouria avant d’entamer une longue ascension vers la chapelle Agios Mamas. De là, la descente commence avec en toile de fond la sublime baie d’Aegiali. Retour à la civilisation avec l’arrivée au petit village de Potamos et une baignade méritée à Aigiali. La randonnée est physique mais nous ne regrettons absolument pas de l’avoir faite. Selon moi c’est le must sur Amorgos, ne pas effectuer ce sentier c’est un peu passer à côté de l’âme de l’île…
  • Amorgos propose 8 itinéraires de randonnées dont Aigiali-Langada-Tholaria-Aigiali, Aigiali-Langada-Stavros, Chora-Katapola ou encore Katapola-Kamari…

Coin des gourmets

Quelques adresses de restaurants et de spécialités à tester lors de votre séjour à Amorgos

  • Restaurant Mouragio (Katapola): c’est un des premiers restaurants que vous allez apercevoir lors de votre descente de ferry. On y sert d’excellents poissons et fruits de mer. Le must: la langouste avec spaghetti à la tomate. Par contre, si vous souhaitez y déjeuner avant de prendre le ferry, prenez de la marge car ici on prend son temps…
  • Taverne Giorgialinis (Vroutsi): une taverne au milieu d’un petit village, une terrasse ombragée, un accueil avec le sourire, des plats copieux et savoureux, des petits prix…Une exemple adresse dans la partie sud du pays. Si vous voulez manger des plats traditionnels comme de la chèvre, du cochon de lait…c’est ici que ça se passe!
  • Restaurant Falafel (Aegiali): un bon restaurant dans une petite ruelle d’Aegiali. On y sert des plats simples et savoureux comme un burger poulet, des wraps, falafel…Le tout dans une ambiance bobo chic.
  • Restaurant O Biktopae (Katapola): pas un grand restaurant mais les gyros sont bons et le service est rapide.
  • Bar 3Porto (Chora): un bar sympa à l’ambiance bohème/oriental en plein cœur de Chora. La patronne est charmante, on a l’impression de boire un verre dans un havre de paix…

A voir aussi

Quelques références de sites ou de guides à consulter avant votre visite à Amorgos.

  • Guide GeoGuide « Iles grecques et Athènes » 15,50€.

On termine nos 15 jours dans les Cyclades par la belle et sauvage île d’Amorgos. Nous ne regrettons absolument pas notre choix de voyage avec seulement deux îles: Paros et Amorgos. En voyage, et surtout en Grèce, il faut savoir prendre son temps. Cette semaine sur l’île d’Amorgos nous a complétement ressourcé: on a profité de ses plages, de ses sentiers de randonnée et de ses bons restaurants.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 commentaires sur “Amorgos la Grande Bleue des Cyclades

  • Chloé

    Tes articles sur les îles des Cyclades me donnent trop envie de repartir en Grèce alors que je viens à peine de rentrer!!
    Je ne connais que la Crète pour l’instant…
    Par quelle île conseillerais tu de commencer?

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour merci beaucoup! Pour un premeir voyage dans les cyclades je conseille Milos-Sifnos et Serifos ou alors de l’autre côté Paros et Amorgos. Bon voyage

  • Lise

    Bonjour,
    Merci pour votre article intéressant. Nous voudrions faire la randonnée chora aegliali demain. Je voudrais savoir si la partie au dessus du monastère n est pas trop vertigineuse ( j ai du mal avec le vide )? Est ce glissant ? Étroit ? Merci
    Lise

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, pendant 1km après le monastère le sentier se trouve au milieu d’une falaise. Pas de soucis mais il faut se tenir l’un derrière l’autre, après cela rien de vertigineux. Je vous conseille cette rando c’est la plus belle de l’île!

  • Bertinchamps claude

    Bonjour
    Très bel article qui me donne plein de renseignements et superbes photos….
    Hâte d’y être….
    Nous partons ce mercredi vers Athene et prenons un ferry jeudi matin vers Amorgos avec arrivée à Katapola début après-midi. Nous avons pris un logement à Aegiali pour 5jours….
    Tout ça me semble parfait par contre je galère pour les déplacements ds l’ile …!!!
    Nous aimerions loué une voiture mais je n’arrive pas à avoir de réelle adresse sur le net.
    Vous mentiez avoir loué une voiture chez « Thomas » est-ce une agence ou un particulier?
    Avez-vous ces coordonnées? Si oui cela m’intéresse grandement
    Comment rejoindre Aegiali de Kapalonia, j’imagine qu’il y a des bus ou taxi mais à que prix ???

    • Claude Bertinchamps

      Désolée envoyé ds mon élan ….
      Je remercie déjà toute personne me donnant de bons tuyaux pour nos déplacements sur Amorgos
      qui nous permettront de découvrir au mieux cette belle île …
      Merci, prenez soin de vous ….

    • PepetteEnVadrouille Auteur de l’article

      Bonjour, tout d’abord excellent choix pour les Cyclades! A votre arrivée à Katapola, il y a des bus pour Aegilia. En septembre, il y en avait peu donc nous avions décidé de déjeuner tranquillement au port de Katapola avant de prendre le bus. Donc soit vous prenez votre temps à Katapola en attendant le bus soit il y a des taxis également ce n’est pas très cher.Nous avons loué chez Thomas https://thomas-rental.gr/. Ils sont présents à Katapola et Aegilia. Nous avions négocié pour rendre la voiture à Katapola juste avant de reprendre le ferry. Voila n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

  • Corine DUBASQUE

    Coucou Marianne,
    Quel plaisir de voir de si beaux clichés qui ensoleillent cette journée si morose. Encore une fois ton billet est top et donne vraiment envie de découvrir l’île du Grand Bleu.
    Merci pour cette belle découverte.
    Je profite de l’occasion pour te souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année ainsi qu’à ta famille.
    Amicalement

    Corine

  • Le Gall

    Bien entendu il faut revenir à amorgos pour découvrir encore plus de petits coins méconnus.
    Le chemin n°3 qui longe la côte sud-ouest est aussi superbe et bien moins empreinte on peut le débuter après arkesini ou moins loin à vroutsi.
    Pour les restaurants à aegiali vous avez manqué la kantina juste au dessus du port à côté de l’agence ou l’on achète les billets de ferry, de très bons plats cuisinés. Il y a aussi le restaurant à côté du camping.
    Enfin à tholaria tout en haut du village le restaurant panorama, cuisine familiale, un accueil simple et souriant avec certains soirs de la musique et les histoires du grand père qui font rire tous les grecs