Une journée à Courtrai 10


Après Tournai, direction la ville de Courtrai (Kortrijk en flamand) à seulement 30min en voiture. Ici on quitte la partie wallonne de la Belgique pour découvrir les terres flamandes. J’ai découvert par hasard cette ville sur les blogs de mes deux compatriotes nordistes My Sweet Escape et La Tribu de Chacha. Longtemps dans l’ombre de villes comme Gand, Bruxelles ou Bruges, la ville a su se redynamiser au fil des années. Aujourd’hui, on y trouve de nombreux bars/restaurants branchés, des magasins tendances et surtout un centre historique préservé et agréable à découvrir.

Informations pratiques

Quelques informations pour préparer votre visite à Courtrai.

  • Venir à Courtrai: la ville est accessible en voiture en 2h30 depuis Paris et en seulement 30min depuis Lille ou Tournai. Autre option le train avec la SNCF ou Thalys depuis la gare Paris Nord.
  • Se garer: à Courtrai pas de parkings gratuits dans le centre et les parkings sont assez chers avec des tarifs autour de 6€ la demi-journée. La meilleure solution est donc de se garer au parking PP+R Expo, gratuit, et de prendre le bus pour rejoindre le centre-ville (environ 20min).
  • Circuler dans Courtrai: le centre historique est assez petit donc pas de problème pour faire l’ensemble des visites à pied. Je vous conseille d’imprimer le plan Courtrai afin de préparer votre circuit visite pour ne rater aucun incontournable.

Si vous souhaitez réserver un logement via Airbnb voici mon lien de parrainage. Vous gagnerez 25 euros sur votre prochaine réservation cliquez ici!

Les incontournables de Courtrai

Courtrai a longtemps vécu dans l’ombre de ses voisines comme Bruges, Gand ou encore la métropole lilloise. Sous l’impulsion de la municipalité et des citoyens, elle a su sortir de sa torpeur et se redynamiser afin de devenir une ville attractive à la frontière entre la France et la Belgique. Aujourd’hui, on y organise de multiples événements, des galeries d’art se sont installées, les rues piétonnes se sont remplies de magasins tendances ce qui en fait une « ville shopping » à l’échelle du pays. C’est aussi sur son patrimoine que la ville a misé avec de nombreux sites et lieux d’exception à découvrir au sein de son cœur historique.

  • ♥ La Grande-Place et le Beffroi (visite du Beffroi uniquement avec un guide): véritable emblème dans la ville, le Beffroi domine de toute sa hauteur la Grande-Place de Courtrai. Édifié au XIIIème siècle, l’édifice renferme un carillon composé de 48 cloches. Coiffé d’une statue de Mercure, le dieu du commerce, la cloche a quant à elle été réalisée par les célèbres horlogers Manten et Kalle. Symbole du pouvoir municipale, le Beffroi va vite devenir un repère lors de votre visite.
  • L’hôtel de ville (visite uniquement avec un guide en juillet-aout): datant du XVIème siècle, il est le siège historique du pouvoir municipal (aujourd’hui les services administratifs ont déménagé dans un bâtiment plus moderne). Sa façade, dans un style Renaissance gothique tardif, contient les portraits des comtes de Flandre. A l’intérieur, il abrite une salle des échevins ainsi qu’une salle des conseils ornée de somptueuses cheminées. On y trouve également de riches vitraux, tapisseries et cartes topographique.
  • ♥♥ L’Église Saint Martin: édifiée au XIIème siècle, l’église abrite de nombreux trésors comme sa chapelle, ses tableaux de peintres flamands, sa chaire baroque… C’est également un élément central dans le paysage urbain de la ville, avec comme doublon le siège du pouvoir civil le Beffroi.Grande-Place de Courtrai
  • ♥ L’Église Notre-Dame et la Chapelle des Comtes: l’église, de style baroque, abrite la superbe chapelle des Comtes de 1370. Elle a été construite par le Comte Lodejwik van Male comme chapelle personnelle. Tout simplement somptueuse, elle renferme des peintures murales représentant les comtes de Flandre ainsi qu’une statue de Sainte-Catherine, reconnue comme un chef d’œuvre. Sur place, un écran tactile retrace l’histoire de cette chapelle ainsi que des trésors qu’elle renferme. Une visite incontournable à Courtrai.
  • Tours du Broel: les deux tours sont les derniers vestiges des fortifications de Courtrai. Le terme « Broel » vient de « Bruul » qui signifie « terrain marécageux ». La Tour Speye, au sud, a été construite en 1385 pour contrôler le pont enjambant la Lys tandis que la Tour Ingelbroch, au nord, servait à défendre les pièces d’artillerie. Malheureusement, les tours ne sont ouvertes qu’à certaines occasions.
  • ♥♥ Le Béguinage Saint-Elizabeth: le béguinage, véritable village dans la ville, a été fondé en 1238 par des religieuses. Lorsque l’on pénètre dans ce lieu, on change complétement de décor et d’atmosphère. On déambule dans ce dédale petites rues pavées et de maisons blanchis (une quarantaine datant du XVIIème siècle), dans une ambiance calme et paisible. C’est un véritable havre de paix, typique de Belgique et classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Vous pouvez découvrir dans le béguinage: la chapelle Sint-Mattheus, la salle Sint-Anna et la maison Grootjuffrouw. Possibilité de visiter le musée interactif afin de mieux comprendre l’histoire du lieu (malheureusement fermé le lundi)
  • Le Baggaertshof (fermé le lundi et vendredi): cet ensemble de petites maisons a été construit en 1638 afin d’accueillir des femmes dans le besoin. Les treize maisonnettes ainsi que la chapelle s’organise autour d’un jardin botanique regroupant plus de 200 espèces de plantes.
  • Ile Buda: cette petite île, entourée par la Lys, est reliée par des ponts au centre historique. On y trouve de nombreux monuments en lien avec le domaine artistique tels que la Buda Tour (plate-forme artistique), Budascoop (projection de films indépendants) ou encore la Buda Fabrique (expositions, ateliers artistiques divers…sur 3000m²). Elle renferme également un parc où l’on peut se prélasser au bord de la rivière ainsi qu’une plage éphémère durant la période estivale. Nous n’avons pas découvert cette partie de Courtrai, en hiver c’est beaucoup moins attrayant, mais je me réserve cette visite pour un passage au printemps.

Le coin des gourmets

Vous pouvez déguster des spécialités typiques de Courtrai comme la cuisse courtraisienne à base de veau, la confiture de framboise, la biscotte de Courtrai…

Pomodoro (O.-L.-Vrouwestraat 6): restaurant italien qui se compose au rez-de-chaussé d’une boutique traiteur et d’une salle de restauration à l’étage (service de12h à 14h). Les plats sont réalisés à base de produits frais et savoureux avec des portions généreuses (un plat suffit pour deux personnes). Mention spéciale pour les ravioles aux champignons. C’est dans ce restaurant que nous avons découvert la bière Julia, une bière brassée à Courtrai même!

Wafel Ryk (): pour déguster une bonne gaufre soit à la liégeoise soit à la bruxelloise.

A voir aussi

Quelques références de sites ou de guides à consulter avant votre visite à Courtrai.

Encore inconnu il y a quelques semaines, et pourtant à seulement 30min de mon village natal, Courtrai a été une belle découverte. J’ai particulièrement apprécié son centre à taille humaine mais vivant et riche en patrimoine. Gros coup de cœur pour le béguinage, un havre de paix au cœur de la ville. Encore peu connu, je vous recommande de passer par Courtrai lors de votre voyage en Belgique pour allier visites culturelles et pause shopping!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 commentaires sur “Une journée à Courtrai